L’association burkinabè pour l’intégration des personnes albinos, comme bien d’autres, a été distinguée.

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, a organisé une cérémonie de récompense, le mardi 8 janvier 2019 à Ouagadougou. Il a décerné, pour l’occasion, 53 médailles à des agents du département et à des personnes morales et remis des cadeaux aux personnes admises à la retraite.

Les 53 personnes ont reçu les honneurs de la nation. Les distinguées étaient des agents du Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille (MFSNF), des responsables ou représentants d’associations partenaires et de la radio ‘’Ouaga FM’’. Le choix de cette radio est motivé, selon le ministre Laurence Ilboudo par sa disponibilité à accompagner le département dans sa communication et particulièrement l’initiative ‘’femme Ouaga FM’’. La ministre a félicité les élus du jour pour le travail qu’ils abattent au quotidien avec ‘’beaucoup d’amour et de compassion’’. Des félicitations qu’elle a adressées à de nombreux autres agents méritants qui n’ont pas été retenus à cause du nombre limité de médailles accordées. Elle a promis de plaider pour une augmentation en vue de prendre en compte plus d’agents. Pour coller à l’actualité, madame le ministre a demandé d’observer une minute de silence en la mémoire des victimes du drame de Yirgou. Une situation comme tant d’autres qui engagent son département.

C’est parmi ceux qui s’investissent pour les autres que 28 ont été faits chevaliers de l’Ordre de la Santé et de l’Action sociale avec agrafe ‘’Action sociale’’ et 20 autres avec agrafe ‘’Promotion de la Femme’’. Cinq ont été élevés au rang d’officiers de l’Ordre du mérite de la Santé et de l’Action sociale avec agrafe ‘’Action sociale’’. Kouka Paul Kaboré, chef de service à la direction de la communication et Franceline Sana sont parmi les promus.

Chevaliers de l’Ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe ‘’promotion de la femme’’, ils dédient ces médailles à leurs collaborateurs et compte mieux faire. Quant à Marceline Tou, présidente de l’association ‘’Action communautaire pour le bien-être de la femme et de l’enfant’’, elle s’est réjouie du fait que la nation reconnaisse ce qu’elle fait sur le terrain. Et la récompense est, pour elle, une invite à persévérer dans ce qu’elle fait : travailler avec les femmes dans les domaines de la santé, de l’éducation et les activités génératrices de revenus.

Un bon repos aux personnes admises à la retraite La cérémonie de décoration a servi de cadre pour la présentation de vœux. Tout comme à chaque nouvelle année, ce fut, aussi, l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée. La Secrétaire générale du ministère (SG), Faty Zizien a déploré la mort de dix d’entre eux en 2018. En outre, elle a énuméré quelques difficultés qui entravent le travail des agents sur le terrain.

Il s’agit du manque de bureaux, de la vétusté de certains locaux, des problèmes de connexion à internet,…Malgré tout, elle a reconnu que des résultats probants ont été atteints. Pour elle, grâce à l’engagement et à la vision du ministre Laurence Ilboudo de grands projets ont été mis en œuvre. Elle a cité, par exemple, la tenue des fora régionaux des femmes et le dialogue direct avec le président du Faso, l’établissement de 17 820 actes de naissance au profit de femmes du Centre-Sud et de la Boucle du Mouhoun, le retrait de 105 femmes et jeunes femmes et 72 enfants de la rue.

La ministre en charge de la femme, Laurence Ilboudo a demandé plus d’efforts à ses collaborateurs.

Des exploits qui, selon elle, valent des lauriers au premier responsable, mais aussi à tout le personnel. Au nom de l’ensemble du personnel, la SG Faty Zizien a souhaité au premier responsable, une bonne année de santé, de bonheur et de prospérité. Mme Ilboudo s’est contenue, soutenant que 2018 a été une année très éprouvante pour l’ensemble des Burkinabè et partant, son département. A la tête d’un ministère tant sollicité pour les cas d’urgence comme ceux de Yirgou dans la commune de Barsalagho. Elle a dit être de cœur avec ses collègues des structures déconcentrées.

Quant aux doléances exprimées par la secrétaire générale, elle s’est dit disposée à accompagner les travailleurs dans leur quête de meilleures conditions de vie et de travail. Mme le ministre s’engage à conduire la mise en œuvre de la mutuelle au cours de cette année 2019. La trentaine de personnes retraitées ont reçu des cadeaux et des vœux. Saluant les efforts de chacun au cours de sa carrière, le ministre a affirmé que c’est une grâce de pouvoir atteindre la retraite.

Elle leur a souhaité un bon repos auprès de leurs proches. A l’endroit de ceux qui sont encore en activité, c’est plutôt une invite au respect des heures d’arrivée et de départ du service et au traitement rapide des dossiers. « Une heure ou un jour de retard est une éternité pour les populations que nous servons », a-t-elle dit.

Tielmè Innocent KAMBIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.