La Commune de Ouagadougou, en partenariat avec le département de l’Aude en France, organise du 14 au 18 janvier 2019 à Ouagadougou, une formation sur l’archivage des documents au profit des archivistes.

Les difficultés de conservation des archives de la commune de Ouagadougou relèvent désormais du passé, grâce au département de l’Aude en France avec qui, elle est en partenariat. En effet, dans le cadre de cette collaboration, la commune de Ouagadougou organise du 14 au 18 janvier 2019, une formation au profit des archivistes des collectivités. Selon la formatrice, Christine Martinez, il s’agit, au cours de ces jours de formation, de travailler sur les bases de l’archivage, de maîtriser la méthodologie de l’audit. La formation, de son avis, se fait en plénière avec des groupes de travail.

A travers cette session, les archivistes des collectivités, a-t-elle poursuivi, échangeront sur les techniques de l’audit de sorte à poser eux-mêmes un diagnostic des archives et de faire des recommandations aux autorités en vue d’un accompagnement de projets de remise en état des archives.

En sus, la formation, à entendre le représentant du département de l’Aude, Nicolas Cimbaro, sera suivie de la mise en place de projet. «Ce qui permettra d’avoir un échange continue entre les services du département de l’Aude et ceux du Burkina ; l’’ensemble coordonné par un collègue sur place dans la commune», a-t-elle souligné. Pour le représentant du maire de la commune de Ouagadougou, Adeline Yaméogo Naré, cette formation sur l’archivage sera l’occasion de revoir la gestion et la numérisation des archives. «C’est donc un plus apporté aux archivistes en vue de mieux gérer les documents de la commune», a-t-elle indiqué. Pour Nicolas Cimbaro, cette formation n’est qu’une première étape de renforcement des capacités de ces services. «L’action sera suivie à distance, car le but de la coopération est d’échanger des expériences entre les professionnels de l’Aude et ceux du Burkina.

La collaboration est fondée sur 4 axes de développement archivistique que sont les méthodes de gestion, le classement, l’audit et la diffusion des résultats de la coopération. A cet effet, une action de médiation culturelle avec des artistes pour monter une pièce de théâtre sur l’intérêt des archives et l’histoire de la France est au rendez-vous». En rappel, c’est depuis 1999 que le mariage entre la commune de Ouagadougou et le département de l’Aude a été signé.

Fleur BIRBA
fleurbirba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.