L’Assemblée nationale a officiellement remis un chèque de 127 millions F CFA aux Forces de défense et de sécurité (FDS), le lundi 14 janvier 2019 à Ouagadougou. Ce don est la contribution des députés dans la lutte contre le terrorisme.

127 millions FCFA ; c’est le montant que les 127 députés de la VIIe législature ont remis aux Forces de défense et de sécurité (FDS) comme effort de guerre dans le combat contre le terrorisme. La remise du chèque est intervenue en présence du Président de l’assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé et du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, le lundi 14 janvier 2019, à Ouagadougou.

A entendre Alassane Bala Sakandé, le Burkina Faso est «en guerre», et «en temps de guerre, chacun doit apporter sa contribution aussi minime soit-elle. C’est ainsi que les élus nationaux ont, à l’unanimité, accepté de venir en aide aux FDS qui mènent au quotidien le combat contre les forces du mal», a-t-il poursuivi.

Dans la même logique, le PAN a indiqué que les forces de défense doivent être satisfaites de leurs élus nationaux car selon lui, lorsqu’il est question de problèmes de sécurité, l’Assemblée nationale a, à chaque fois, été présente et ce, malgré les divergences politiques. Pour ce faire, Alassane Bala Sankandé, a souhaité que les 127 millions FCFA soient transférés dans un fond spécifique pour ne subvenir qu’aux besoins des FDS.

«Ce fonds appartient aux FDS, c’est au gouvernement de voir comment le distribuer», a soutenu Alassane Bala Sakandé. Pour sa part, le porte-parole du gouvernement, représentant le Premier ministre, a remercié les députés pour ce geste à l’endroit des FDS. Il a par ailleurs rassuré que ces fonds iront «directement» dans la caisse spécifique destinée à soutenir les forces armées nationales.

 

Hadofini Clotilde BICABA Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.