Présidence du G5 Sahel: l’UE confirme son soutien au président du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience le représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel, Angel Losada, le vendredi 18 janvier 2019. La situation sécuritaire dans la région et la présidence du G5 Sahel sous le leadership du Chef de l’Etat burkinabè ont été au menu des échanges.

Le représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel, Angel Losada, dit avoir discuté avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de la présidence du G5 Sahel que le Burkina Faso doit assurer en cette année 2019 et de la situation sécuritaire qui prévaut dans la région. C’était lors de l’audience que le chef de l’Etat lui a accordée, le vendredi 18 janvier 2019 à Kosyam. «Dans l’optique de bien préparer la présidence du G5 Sahel sous le leadership du président Kaboré, nous avons abordé tous les sujets y afférant et réitéré l’appui de l’UE à l’institution», a affirmé M. Losada, à sa sortie d’audience.

A propos, M. Losada a révélé que l’une des mesures proposée par le président du Faso et qui a été acceptée, est de faire une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel et de l’UE à Bruxelles en Belgique, le 18 mars prochain. «Cette initiative du président du Faso démontre son leadership et sa volonté de bien mettre en œuvre tout ce qui a été fait dans les deux secteurs fondamentaux que sont la sécurité et le développement», s’est-il réjoui. Et d’assurer que le Burkina Faso se prépare très activement pour cette présidence et un comité technique va être créé auprès de la présidence du Faso pour mener à bien le secteur de sécurité et celui du développement. Pour ce qui concerne la situation sécuritaire dans cette zone sahélienne, le représentant spécial a dit avoir montré sa «préoccupation qui est partagée par Roch Marc Christian Kaboré qui a d’ailleurs établi que la situation de droit va prévaloir». Angel Losada a poursuivi que la pleine opérationnalisation de la force conjointe G5 Sahel est un grand défi d’où cette réunion à Bruxelles pour faire le point sur la situation. Quant à la participation de l’UE à la mise en œuvre de celle-ci, M. Losada a affirmé que l’institution est le principal bailleur de fonds du G5 Sahel et elle a déjà engagé 100 millions d’euros à cet effet, et de l’argent encore viendra en supplément pour l’opérationnalisation de cette force conjointe.

 

Kadi RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.