Situation sécuritaire au Burkina: le SPONG, inquiet du sort des déplacés

Une délégation du Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) a été reçue en audience, le jeudi 17 janvier 2019 à Ouagadougou, par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. A l’occasion, la faitière des ONG a partagé avec le chef du gouvernement, ses réflexions sur la situation nationale au Burkina Faso.

Le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) veut apporter sa contribution à la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. Une délégation de l’organisation l’a déclaré à la presse, le jeudi 17 janvier 2019 à Ouagadougou, à sa sortie d’une rencontre avec le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. La Présidente du conseil d’administration (PCA) du SPONG, porte-parole de la délégation, Juliette Compaoré, a indiqué que sa structure a traduit au chef du gouvernement, tout son soutien et sa disponibilité pour juguler les problèmes sécuritaires. Cela passe d’abord par une sensibilisation des populations, a-t-elle poursuivi, car les problèmes sécuritaires que traverse le Burkina Faso touchent tout le monde. « Nos interventions sur le terrain ne peuvent être possibles que si notre pays est en sécurité et en paix », a expliqué Mme Compaoré. La réunion a permis au SPONG de partager avec le Premier ministre ses réflexions sur la situation nationale. A cet effet, la faitière des ONG s’est inquiétée de la situation des populations déplacées qui sont généralement confrontées à un problème de sécurité alimentaire et de santé.

Pour ce faire, le SPONG dit avoir entamé une réflexion sur sa participation à l’analyse des besoins et à la mobilisation des ressources afin d’accompagner ces populations en détresse. La rencontre a également permis de restituer les résultats du forum sur la protection sociale organisé par le SPONG avec l’appui des acteurs étatiques. Pour les recommandations issues de ce forum, Juliette Compaoré a sollicité l’accompagnement de la Primature pour leurs opérationnalisations. Un soutien du gouvernement a aussi été sollicité par le groupe d’ONG pour l’organisation et la tenue d’une rencontre au cours de l’année 2019 sur la désertification qui va mobiliser les partenaires de tous les continents.

Abdoulaye
BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.