Gestion des programmes agricoles : Une cartographie des risques pour plus de performances

Le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement organise une formation sur la cartographie des risques au profit d’une quarantaine d’agents du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, du 21 au 25 janvier 2019, à Ouagadougou.

La conseillère technique du ministre en charge de l’Agriculture, Dr Aïssata Weremé/N’Diaye (milieu) : « La cartographie des risques permet d’établir des critères objectifs pour le choix des entités et des processus à contrôler ».

L’entrée en vigueur du budget programme nécessite un renforcement des capacités des acteurs commis à sa mise en œuvre. Dans cette optique, une quarantaine d’agents chargés de l’animation des six programmes du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, bénéficient d’une formation sur la cartographie des risques, du 21 au 25 janvier 2019, à Ouagadougou.

Selon la conseillère technique au département en charge de l’Agriculture, Dr Aïssata Weremé/N’Diaye, cette session initiée par le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, à travers l’inspection générale des finances, « vient à point nommé ». Car, elle constitue la pierre angulaire de la réussite de l’élaboration de la cartographie des risques de des différents programmes de son département, a-t-elle souligné.

« La cartographie des risques s’avère être un des outils importants de gestion et de contrôle interne qui permettra de recenser et d’évaluer les risques majeurs d’une organisation, de les synthétiser et de les hiérarchiser, pour assurer une démarche globale de maîtrise de ces risques », a précisé la conseillère technique. Cet instrument, a-t-elle expliqué, aide à établir des critères objectifs pour le choix des entités et des processus à contrôler. Une approche qui évitera à son département de tomber dans des erreurs susceptibles d’impacter négativement les performances attendues dudit ministère, a conclu Dr. Aïssata Weremé.

Les participants à la formation seront outillés sur les techniques d’élaboration des cartographies des risques de leurs structures respectives.

Les programmes « prévention et gestion des crises alimentaires et nutritionnelles», « aménagements hydro-agricoles et irrigation », « économie agricole », « développement durables des productions agricoles », « sécurisation foncière, formation professionnelle agricole et organisation du monde rural » et « pilotage et soutien » sont les bénéficiaires de la présente session.

Elle entre dans le cadre du budget programme qui consacre la responsabilisation des gestionnaires pour la conception, la mise en œuvre et le suivi du budget à travers un dispositif solide de gestion, de contrôle interne et d’audits. La formation est fiancée par la Banque mondiale, par l’entremise du projet de gouvernance économique et de participation citoyenne.

Mahamadi SEBOGO
msebogo@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.