Le Larlé Naba Tigré a enseigné à ses filleuls, la vision, l’engagement et le patriotisme.

La 11e promotion des lauréats du prix américain «Young African Leaders Initiative (YALI)» a visité, le samedi 26 janvier 2019, la chaîne de production de l’industrie Belwet du Larlé Naba Tigré.

L’entrepreneuriat agricole initié par le Larlé Naba Tigré inspire la jeunesse burkinabè notamment la 11e promotion du projet «Young African Leaders Initiative» (YALI 11), une initiative américaine. Ces jeunes Burkinabè, au nombre de 13 étudiants, de retour de formation à Dakar au Sénégal, ont été reçus par le Président-directeur général (P-DG) de l’entreprise Belwet, le Larlé Naba Tigré, le samedi 26 janvier 2019.

Le promoteur du mung bean a prodigué des conseils à ses filleuls avant de leur ouvrir les portes de son entreprise à travers une visite guidée dans sa ferme agrosylvopastorale et halieutique. La ferme de plus de 135 hectares est située à Dapélogo à la sortie Nord-Est de Ouagadougou. Sur le site, les étudiants ont touché du doigt les réalisations de leur mentor.
De l’aviculture à la pisciculture en passant par les enclos des petits et grands ruminants, chaque compartiment a séduit les visiteurs.

Et au chef coutumier de préciser que c’est son entreprise baptisée «Ferme Burkina sompagnimdi des origines (FIBSO)» qui approvisionne les usines Belwet en matières premières (mungbean, moringa, jatropha, etc.). Après le champ, la visite s’est poursuivie au niveau de la zone industrielle de Kossodo, située à périphérie Nord-Est de Ouagadougou.

Là, le YALI 11 a observé les mécanismes d’extraction des huiles de balanites et des graines de coton au niveau de «Belwet industrie», mais aussi, le processus de fabrication des engrais biologiques au niveau de la section «Belwet biocarburant».
La boulangerie et la section savonnerie ont été également visitées. La tournée s’est achevée à la boutique Belwet située au quartier Larlé dans l’arrondissement n°2 de la capitale.

Un leader, un projet

A l’usine Belwet, les futurs leaders de l’entrepreneuriat ont compris la rudesse du chemin des affaires.

Le Larlé Naba Tigré a expliqué que son entreprise a été montée au fil du temps. Ainsi, il a demandé à ses filleuls de demeurer persévérants. A l’écouter, c’est au prix de l’effort et de la détermination que l’homme se réalise et reste utile à son pays. Car, « à cœur vaillant, rien d’impossible», a-t-il dit.

Pour la porte-parole du YALI 11, Zirwaoga Isabelle Nitiéma, la formation à Dakar a permis au groupe de se familiariser avec des concepts de l’entrepreneuriat, de la bonne gouvernance, de la paix, du patriotisme, etc. Et comme chaque promotion, la leur, se devait de choisir un mentor, a-t-elle indiqué.

Ce faisant, «le YALI 11 a porté à l’unanimité son choix sur le Larlé Naba Tigré pour sa vision entrepreneuriale et son engagement pour le bien-être des populations burkinabè», a fait savoir la porte-parole.

Selon Mme Nitiema, chaque lauréat est porteur d’un projet sur lequel il devra travailler pour relever le défi de l’entrepreneuriat. Il faut noter que le YALI est une initiative de l’ex-président américain, Barack Obama, mise au point en 2010. L’objectif est de soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur le continent.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.