La semaine des arts martiaux, organisée par l’ambassade du Japon, s’est achevée en apothéose, le dimanche 27 janvier 2019 à Ouagadougou, par les finales de karaté et de judo. Les grands vainqueurs sont le club Nirvana de Ouahigouya en karaté et l’AS-ONATEL en judo. C’était en présence de l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Tamotsu Ikezaki et du Moogho Naaba Baongho.

Le club Nirvana de Ouahigouya en karaté et l’AS-ONATEL en judo, ont été les grands gagnants, le 27 janvier 2019, des coupes conjointes de l’ambassadeur du Japon en judo et Karaté-Do. Les karatékas se sont affrontés en katas et en kumité (combats) dans les catégories junior et senior. En kata individuel, chez les seniors garçons, Bernice Sawadogo de Ouahigouya a surclassé les autres concurrents. Toujours chez les seniors garçons, Benkadi de Ouagadougou a remporté la finale dans la compétition kata par équipes. Bernice Sawadogo a été encore meilleur en kumité individuel en seniors garçons des moins de 67 kg. Chez les filles de moins de 61 kg en kumité individuel seniors filles, Djéminatou Sébégo de Kaya, est montée sur la plus haute marche du podium. Le club Nirvana de Ouahigouya s’est imposé en finale du kumité par équipes en seniors garçons. En kumité par équipes en seniors filles, l’Avenir club de Ouagadougou a été le meilleur.

En judo, la compétition s’est déroulée chez les seniors filles et garçons dans des différentes catégories de poids. Les tireurs comme Hermann Zoungrana (moins de 60 kg, AS-ONATEL), Justin Tapsoba (moins de 81 kg, USFA) et Hamidou Dao (moins de 91 kg, AS-ONATEL) ont été les plus impressionnants. Chez les seniors filles, Salimata Da (moins de 52 kg, AS-ONATEL), Matningué Fofana (moins de 57 kg, AS-Douanes) et Aguira Kaboré (moins de 71 kg, AS-ONATEL) ont dominé leurs adversaires en finale. Selon l’ambassadeur du Japon au Burkina, Tamotsu Ikezaki, la semaine organisée en collaboration avec les fédérations de judo, de karaté-do et d’aïkido, constitue un autre cadre de promotion du sport en général et des arts martiaux japonais, en particulier. “ Les arts martiaux d’origine japonaise s’inspirent des principes du bushido.

Le bushido ou chemin du guerrier repose sur des valeurs d’humanisme, d’empathie, d’honnêteté, de vérité, de bienveillance, d’attachement à la justice et à l’équité. Il repose également sur les valeurs de courage, le sens de la communauté, la maîtrise de soi et l’attitude de désintéressement et d’intégrité, dans une détermination et un engagement souvent au prix du sacrifice suprême pour une cause noble. En un mot, il s’agit de « noblesse oblige » ’’, a-t-il mentionné. Ainsi, l’ambassadeur Tamotsu Ikezaki a invité les athlètes à faire de cette occasion une école de pratique de ces valeurs. Au-delà des médailles, il a souhaité que les participants considèrentt le tournoi comme un cadre de rencontre, d’expression et d’affirmation de la beauté du sport et du vivre-ensemble.

Satisfecit général

Pour le président de la Fédération burkinabè de judo, Pimbi Slimane Nikièma, la semaine des arts martiaux a été très bénéfique pour les athlètes et doit être pérennisée pour permettre aux judokas d’avoir de la compétition.

“ Cela fait dix ans qu’il y a cette coupe de l’ambassade du Japon au niveau du karaté. Nous nous réjouissons aujourd’hui de cette manifestation qui donne une fois de plus l’occasion au judo, au karaté et à l’aïkido de s’exprimer, et de donner une compétition supplémentaire à nos athlètes de haut niveau’’, s’est aussi réjoui le président de la Fédération burkinabè de karaté-do Oumar Yugo. Le représentant du ministre des Sports et des Loisirs, Arsène Zabré, était porteur d’un message de gratitude, d’encouragements et de remerciements à l’endroit de l’ambassadeur du Japon qui fait beaucoup pour le Burkina Faso en matière de coopération, surtout en sport et loisirs.

“ Nous sommes venus lui dire que nous sommes toujours à ses côtés et nous souhaitons qu’il accompagne toujours le ministère dans les grands projets’’, a-t-il souligné. Les vainqueurs de ces compétitions ont reçu chacun une médaille d’or. Les vaincus, une médaille d’argent chacun, et les athlètes classés troisième, une médaille de bronze. Le club Nirvana de Ouahigouya en karaté et l’AS-ONATEL en judo ont été les meilleurs au classement par équipes.

Fernand KOUDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.