Après Congo 2007, le Burkina Faso renoue avec la CAN junior. Du 2 au 17 février prochain, les Etalons participeront à la CAN Junior Niger 2019. Le coach Séraphin Dargani et ses poulains partent confiant, avec pour objectif d’atteindre au moins la demi-finale. Logés dans la poule B à Maradi en compagnie du Ghana, du Mali et du Sénégal, les Etalons juniors affrontent le 3 février les Black Satellites du Ghana.

Les Etalons juniors représenteront le Burkina Faso du 2 au 17 février prochain à la CAN juniors, Niger 2019. Après l’édition de 2007 au Congo, le Burkina Faso n’avait plus figuré parmi les huit meilleures nations de cette catégorie. Le coach Séraphin Dargani et ses poulains ont rallié Maradi hier avec un objectif on ne peut plus clair : disputer au moins la demi-finale qui donne droit à un ticket qualificatif à la prochaine coupe du monde des juniors en mai prochain en Pologne.

Logés dans la poule B, les Etalons U20 entrent dans la compétition le 3 février 2019 à 17h 30 T.U au stade de Maradi face à leurs homologues du Ghana. Pour ne pas faire de la figuration à la compétition, les représentants burkinabè ont eu droit à une série de stages. La dernière en date est celle effectuée au Togo où ils ont livré deux matches amicaux respectivement face à une équipe de 2e division togolaise et face à leurs homologues togolais.

De ses deux matches, le technicien burkinabè, Séraphin Dargani tire une réelle satisfaction. « Au regard de ses matches, les garçons sont prêts physiquement. Ils ont répondu à tous les tests » a-t-il laissé entendre. Des différents renforts souhaités, deux n’ont pas répondu à l’appel. Il s’agit de Edmond Tapsoba et Franck Lassina Traoré. Abdoul Fessal Tapsoba, actuellement en campagne africaine avec l’ASEC d’Abidjan va retrouver la sélection après le premier match, selon Séraphin Dargani.

En dehors de ceux-là, les autres à savoir le capitaine Yael Tiendrébéogo de Nancy Loraine (France), Ibrahim Bancé et Salifou Diarrassouba tous de l’ASEC d’Abidjan, Seydou Virgil Maquis de KFCO.B.W (Belgique) Passega Hugo de FCO (France) et Cheick Djibril Ouattara de Berkane (Maroc) ont tous répondu à l’appel. Pour Séraphin Dargani, ils vont certes pour apprendre mais pas en victime résignée. « Nous respectons nos adversaires parce qu’ils ont de la valeur. Mais nous ne les crayons pas. Nous allons en burkinabè digne et intègre pour le résultat » a-t-il avoué. Avant d’ajouter: «  Si nous avons le soutien de l’UNSE comme elle le fait avec les seniors le peuple burkinabè ne sera pas déçu ».

Les U20 burkinabè, avant de décollé pour Maradi, ont reçu la visite du ministre des sports et des loisirs, Daouda Azoupiou et du président de la fédération burkinabé de football, le Colonel Sita Sangaré. Le chef du département sport et loisirs était porteur d’un message d’encouragements et de félicitations du président du Faso. Rock Marc Christian Kabore les a exhortés à représenter la nation sans complexe.

Ollo Aimé Césaire HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.