Après sa défaite d’entrée face au Ghana à la 21 CAN U20 Niger 2019, le Burkina Faso est encore tombé (0-1) contre le Mali hier, 6 février au stade régional de Maradi. Cette nouvelle défaite les élimine de la compétition.

La CAN U20, Niger 2019, est déjà terminée pour le capitaine Yael Tiendreogo et ses coéquipiers, avant même leur dernier match de poule. Les Etalons juniors ont, en effet, été battus hier 6 février à Maradi par les Aiglons du Mali (0-1) lors de la 2e journée dans le groupe B.

Avec cette deuxième défaite de suite, le Burkina Faso quitte la compétition, lui qui avait pourtant pour ambition d’atteindre les demi-finales et se qualifier pour la prochaine coupe du monde de la catégorie. Face aux Aiglons l’on s’attendait à un réveil des Etalons comme ils l’ont toujours fait lors des éliminatoires de cette compétition. Or ce ne sont pas les qualités qui manquent à cette équipe. Avec des garçons comme Abdoul Fassal Tapsoba ou encore Cheick Djibril Ouattara personne n’aurait cru que les Etalons disputeront deux matches sans marquer de buts. Mais hélas !

Timides face au Ghana, les garçons du coach Séraphin Dargani ont pourtant bien entammé la rencontre face au Mali avec une envie de rattraper leur retard. Ils étaient bien disposés sur le terrain à l’exception du capitaine Yael Tiendrébéogo qui semblait un peu perdu. Fessal Tapsoba, lui a très vite donné du fil à retordre à la defense adverse. Quant au sociétaire de RC Berkane, Cheick Djibril Ouattara, son expérience n’a pas servi à l’équipe. A chaque fois il est soit devancé sur le ballon ou battu par manque de condition physique. Certes le match s’est disputé à 12h30 T.U, mais cela n’est pas une excuse pour quelqu’un qui vient juste de quitter le championnat local.

Le sénégal déjà qualifié

Sur les occasions de buts de la première période, la plus franche a été enrégistré côté burkinabè. Cheick Djibril Ouattara (25emn), sur un centre de Fessal Tapsoba, n’est pas au rendez-vous. Quelques minutes après, l’ex-goléador des Fonctionnaires de Bobo-Dioulasso est encore mis sur orbitre, mais il butte sur l’excellent portier malien, Youssouf Koita. Passée cette phase, les maliens reprennent le jeu à leur compte, mais sont conytrés par une équipe regroupée et bien solidaire des Etalons. C’est sur cette configuration que les deux formations ont rejoint les vestiaires.

Du retour de la pause, coach Dargani fait rentrer Moubarack Compaoré en lieu place de Ellias Dianda sur le côté gauche de l’attaque burkinabé. Mais au vu de son petit gabarit, il est toujours battu dans les duels par les colosses defenseurs maliens. Quant au sociétaire de l’ASEC Mimosa d’Abidjan, Fessal Tapsoba, il n’a simplement pas eu de chance. Toutes ses frappes ont été captées ou déviées par le portier des Aiglons. Par exemple celle de la 50emn où il a repris un ballon suite à un mauvais renvoie de la defense adverse dans la surface de reparation.

Sur sa trajectoire, il y navait encore Youssoufou Koita. Malheureusement après son action de but, le portier malien, dans un degagement lointain, envoie son ballon dans laux abords de la surface de réparation burkinabè. La defense est trompée par le rebond et profite à Mamadou Traoré qui fusille le portier burkinabè Mohamed Zégué Traoré des 20 mètres pour l’ouverture du scrore (52emn) . Sonnés par ce but , les U20 Burkoinabè réagissent tout de même par Fessal Tapsoba. Mais ses tentatives sont bien maitrisées par le gardien Malien.

Par la suite, le match se stabilise. Les Aiglons gèrent bien leur avantage et reussissent à obtenir le gain du match en s’imposant par la plus petite des marques. Quant aux Etalons U20, cette 2e défaite les élimienent de la compétition. Ils disputeront pour l’honneur leur dernier match de la poule le samedi prochain au satde régional de Maradi. Dans l’autre match du groupe, le Sénégal a battu le Ghana (2-0) et devient la première nation qualifiée pour les démi-finales de la 21 CAN des juniors.

Ollo Aimé Césaire HIEN
(Depuis Maradi)


Fiche technique
Compétition : CAN Juniors Niger 2019
Terrain : Stade Régional de Maradi
Pelouse : Synthétique
Commissaire au match : Frederick Eric Crentsil (Ghana)
Coordonateur général : Ibrahim Moussa Elh Tiemogo (Niger)
Arbitre central : Souleiman Djama (Djiboutie)
1er assistant : Temesgin Samuel Atango (Ethiopie)
2e Assistant : Jospin Luckner Malonga (RCA)
4e officiel : Ahmad Heeralall (Maroc)
But : Mamadou Traoré (52e mn Mali)
Avertissements : 2-Amadou Danté (51emn) et 4- Fodé Konaté (90emn) Mali


Compositions d’équipes :
Mali : 16-Koita Youssouf, 2-Amadou Danté, 3- Drissa Diarra, 4- Fode Konaté, 7-Hadji Dramé puis 6-Ousmane Diakité, 9- El Bilal Touré, 10-Mamadou Traoré, 11-Aboubacar Konté puis Sekou Koita (13emn), 13-Boubacar Clément Konté, 17- Mamadou Samaké et 18-Boubacar Traoré
Entraineur : Mamoutou Kané
Burkina Faso: 1-Mohamed Traoré, 2-Issa Kaboré, 3-Pierre Landry Kaboré puis Kouamé Jean Fiacre Botue (84emn),4- Adboul Karim Komi, 9- Abdoul Fessal Tapsoba 8- Yael Tiendrebeogo puis 6-Ibrahim Bancé (62emn), 10-Salifou Diarrassouba, 11-Cheick Djibril Ouattara, 12-Issiaka Ouédraogo, 14- Kalifa Nikiema, et 19- Illiasse Dianda puis 20-Moubarack Compaoré 46emn).
Entraineur : Séraphin Dargani


Séraphin Dargani, coach des Etalons : « J’aurais aimé redonner un petit sourire à mon peuple… »

« Il est difficile de prendre le micro en de pareille moment. Nous avons perdu. J’aurai voulu au moins faire un nul que de baisser la tête à la fin du coup de sifflet final. Nous avons effectué des changements par rapports au premier match. Nous avons cru à certains joueurs. Mais à un moment donné du jeu et avec la fatigue, nous avons essayé de les repositionner. Mais les garçons sont restés sourds. Nous avons pensé jouer avec trois defenseurs. Nous avons discuter enormement.

Finalement nous l’avons fait un peu tardivement. Peut-être que si on avait essayer ce système un peu plustôt cela allait payer. C’est comme ça le foot. Quand les dieux du football ne sont pas avec vous tout est echec. Je suis triste pour mon peuple. En venant à cette CAN, au vu de la souffrance de mon peuple, tous ses morts dus au terrorisme, je voulais lui redonner un petit sourire. Mais dommage, je lui ajouté une autre souffrance ».

Propos receuillis par OACH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.