Le lundi 4 février 2019, un individu a assené des coups de machette à des fidèles musulmans dans la grande mosquée de la ville de Gaoua, dans la région du Sud-Ouest. Deux jours après, c’est dans un village de la commune de Saaba, à la périphérie de Ouagadougou, qu’un autre malfaiteur a été appréhendé par la population dans une mosquée en possession d’engins explosifs. Ces faits viennent rappeler, si besoin en était, l’importance pour les autorités religieuses à prendre des dispositions pour sécuriser les lieux de culte. Dans un contexte marqué par les attaques terroristes, la vigilance doit être de mise, afin d’assurer un environnement de prière serein aux fidèles, lors des messes de dimanche ou les prières de vendredi.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.