Les coordonnateurs régionaux de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), étaient en concertation à Tenkodogo, le 2 février 2019 sur le thème: « Stratégie de mobilisation et de communication politique ».

L’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) affine sa stratégie de mobilisation en vue des élections de 2020. Dans ce cadre, « le parti de l’œuf » a réuni ses coordonnateurs régionaux, le samedi 2 février 2019 à Tenkodogo, pour passer en revue l’état de sa structuration dans les différentes régions, examiner les difficultés et contraintes rencontrées sur le terrain et partager les expériences. «Nous promettons d’avoir des échanges fructueux, de prendre des décisions pour qu’ensemble nous puissions mettre en application les différentes conclusions de l’atelier. Au niveau de la région du Centre-Est, l’UNIR/PS tente de s’implanter et de renforcer les structures déjà mises en place. Je remercie les militants pour leur engagement et je les appelle à se donner davantage pour que le parti soit bien implanté dans la région afin de remporter les élections de 2020 », a d’emblée confié la coordonnatrice régionale de l’UNIR/PS du Centre-Est, Sabine Minoungou. Pour sa part, le 1er vice-président du parti, par ailleurs ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Nestor Batio Bassière, a attiré l’attention des coordonnateurs régionaux, sur la position actuelle du parti en tant que parti de la mouvance. «Cette rencontre est l’occasion de faire le point avec l’ensemble des coordonnateurs et de redéfinir si possible une nouvelle stratégie pour nous permettre de nous implanter effectivement sur le terrain politique», a indiqué M. Bassière. A l’entendre, le parti étant conscient que 2020 se prépare maintenant, une feuille de route a été transmise aux coordonnateurs  régionaux. Ces derniers devront élaborer des programmes d’activités qui seront validés au niveau national, afin de développer une nouvelle stratégie d’implantation du parti dans les régions. Cette nouvelle orientation va, selon les responsables du  parti de Me  Bénéwendé Sankara, orienter l’ensemble des structures pour leur permettre de travailler réellement à mobiliser les militants sur le terrain. « L’UNIR/PS est dans la mouvance. Mais il a ses idéaux propres par lesquels il doit s’implanter afin de lui permettre d’aller à la conquête du pouvoir », a souligné avec force Nestor Bassière. Il a, en outre, précisé que le challenge est de démontrer que l’UNIR/PS peut s’organiser autour de ses idéaux pour redéfinir ses stratégies. «Sur l’échiquier politique aujourd’hui, l’UNIR/PS reste le parti d’avant-garde, le parti qui ose. Pour cette raison, nous devons jouer le premier rôle à travers les premiers responsables tels que les coordonnateurs régionaux», a précisé M. Bassière. Situation sécuritaire nationale oblige, les militants ont félicité le secrétariat national du parti pour son engagement et son soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS). Ils ont appelé les militants et l’ensemble des populations des 13 régions à une franche collaboration avec les FDS. Placée sous le signe de la mobilisation et de l’implantation du parti, la journée de concertation a été renforcée par la présence des membres du secrétariat exécutif, dont Sommanogo Koutou, secrétaire national aux affaires étrangères et ministre des Ressources animales et halieutiques.

Bougnan NAON

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.