Les juniors du Burkina Faso ont livré le samedi 9 février 2019 au stade régional de Maradi, leur dernier match dans la poule B face au Sénégal, en match comptant pour la 21e coupe d’Afrique des juniors. Vaincus et humiliés (1-5), le Burkina Faso quitte la compétition avec trois défaites en autant de sorties et termine dernier au classement général.

Pour son retour à la CAN U20 depuis l’édition de 2007, le Burkina Faso n’a pas été à la hauteur à Niger 2019. Les Etalons U20 quittent la compétition sur une note très amère : trois matches, trois défaites. Après l’entrée ratée (0-2) face aux Blacks satellites du Ghana, les garçons du coach Séraphin Dargani tombent (0-1) une seconde fois face aux Aiglons du Mali. Eliminés, le capitaine Yael Tiendrébéogo et ses coéquipiers se devaient de sauver l’honneur lors du dernier match. Mais Hélas, le samedi 9 février dernier au stade régional de Maradi, le Burkina Faso a été laminé (1-5) par le Sénégal. Pourtant dans son onze de départ, le coach des Lionceaux, Youssouph Dabo, a procédé à sept changements, les Lionceaux étant déjà qualifiés pour les demi-finales. Laissé autant de titulaires sur le banc présageait d’un match assez abordable pour les garçons du coach Séraphin Dargani. Mais c’est plutôt autre chose qui a été servie au public de Maradi sorti nombreux comme il l’a toujours fait depuis le début de la compétition. Cinq, c’est le total de buts inscrits au cours de cette rencontre par les Lionceaux.

Le Burkina Faso risque de ne pas oublier cette opposition de sitôt. Dans son onze de départ, coach Dargani a titularisé Ibrahim Bancé au milieu de terrain en compagnie de Salifou Diarrassouba. Passéga Hugo, absent face au Mali pour raison de santé, a signé son retour sur le côté droit de l’attaque. Bénodo Ghislain Nikièma et Virgile Seydou Marquis sont titulaires. Comme le technicien burkinabè l’avait affirmé en conférence d’avant-match, il a un groupe homogène. En principe, ses garçons devaient pouvoir tenir la dragée haute aux Lionceaux. Mais c’était sans compter sur l’efficacité de l’équipe sénégalaise.

Très vite les Lionceaux imposent leur suprématie. En seulement 8e mn de jeu, ils ouvrent le score par l’entremise de Amadou Ndiaye sur une superbe frappe. Sonnés, les Burkinabè se remobilisent tout de même et rétablissent (33e mn) la parité par Abdoul Fessal Tapsoba sur une passe de Salifou Diarrassouba. Le Burkina Faso, n’a pas fini de célébrer son premier but de la compétition, qu’il encaisse le second but, deux minutes plus tard par Samba Diallo sur une superbe contre-attaque. Le score passe à trois à un pour le Sénégal avec le doublé de Amadou Ndiaye à 4 mn de la pause. Très affamés, ces Lionceaux appuient sur l’accélérateur du retour des vestiaires. Ils inscrivent coup sur coup un 4e but (Youssouph Badji 49emn) et un 5e but (Ousséynou Niang 90emn +2). Quant aux Etalons U20, ils quittent la compétition, la tête basse sans engranger le moindre point. Maintenant que la compétition est terminée pour l’équipe burkinabè, il faut situer les responsabilités de cette débâcle.

A voir l’effectif, il regorge beaucoup de talents. Lors de leurs trois rencontres à cette CAN, l’on s’est rendu compte qu’à chaque fois que l’équipe burkinabè est dominée, les garçons semblent perdus sur la pelouse. Or c’est en ce moment que l’encadrement technique doit jouer sa partition. Quant à leur qualification pour la prochaine coupe du monde, le Burkina Faso devra encore attendre.

Ollo Aimé Césaire HIEN
(Depuis Maradi)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.