La gouverneure du Plateau central, Fatoumata Benon, a coupé le ruban symbolique

La cérémonie d’inauguration du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du village de Moutti, dans la commune de Ziniaré, a eu lieu, le mercredi 6 février 2019.

Après 24 mois de travaux, le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du village de Moutti, dans la commune de Ziniaré est fonctionnel. L’infrastructure est composée d’un dispensaire, d’une maternité avec latrines et douches, deux logements avec cuisine, latrines et douches, un dépôt pharmaceutique, une forge équipée.

Le CSPS est équipé en matériel et en mobilier et doté de médicaments et d’une motocyclette. Ce projet a coûté 65 873 198 F CFA (Etat 56 763 788 F CFA et une contribution du budget communal de 9 109 410 FCFA). Cependant, il reste l’électrification solaire et un troisième logement pour parachever le projet. En attendant, l’inauguration a eu lieu, le 6 février 2019.

Le Naaba Koagba, chef de Moutti, a remercié le conseil municipal ainsi que les autorités du ministère de la Santé pour la réalisation de cette infrastructure. Selon ses dires, cette réalisation vient ainsi mettre fin à leurs souffrances. Car, ils devaient se rendre à Ziniaré, situé à plus de 10 km, pour accéder aux soins. Ils ont alors pris l’engagement de bien entretenir et gérer ce joyau pour le bonheur des populations.

Dr Jean Durafour, président de l’Alliance Savoie-Burkina, Monseigneur Philippe Ballot, Archevêque de Chambéry (France), amis du village de Moutti, se sont réjouis d’avoir été associés à cette cérémonie d’inauguration.

Pour sa part, le maire de la commune de Ziniaré, Pascal Compaoré, a indiqué que la situation sanitaire des populations, surtout en sa frange jeune, fer de lance du développement, est un enjeu majeur pour sa collectivité. «Le problème d’accès aux soins de santé se posait depuis des années à Moutti et certaines personnes se sont battues pour que la situation change.

De ce fait, la commune n’avait d’autre choix que de s’investir pour la construction et l’ouverture de ce CSPS. C’est pourquoi, nous avons placé ce projet comme une priorité dès notre prise de fonction », a-t-il dit. Il a invité la population et le comité de gestion, à travailler pour le bon fonctionnement de ce centre de santé et à relever le défi d’une gestion saine et transparente afin de garantir l’accès à tous à des soins de santé de qualité.

La gouverneure de la région du Plateau central, Fatoumata Benon, a salué la concrétisation de ce projet. Elle félicité le conseil municipal, les amis de Chambéry et le gouvernement, à travers le ministère de la Santé qui ont conjugué leurs efforts pour la réalisation de ces infrastructures et leur équipement. A l’instar de Moutti, les CSPS de Taonsgo, Badnogo et Ipala attendent leur ouverture prochaine.

Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.