La phase finale de la compétition en cyclisme, « Coup de pédale de la femme de la Sissili », s’est disputée le samedi 16 février 2019 à Léo. Initiée par la secrétaire générale de la présidence du Faso, Désirée Marie Chantal Boni/Nignan, la course a été remportée par Latifatou Nacro de la commune de Léo.

La première édition du «Coup de pédale de la femme de la Sissili» a connu son épilogue dans la matinée du samedi 16 février 2019 à Léo, dans la province de la Sissili. La compétition, initiée par la secrétaire générale de la présidence du Faso, Désirée Marie Chantal Boni/Nignan, a été remportée par Latifatou Nacro de la commune de Léo. En effet, 40 concurrentes étaient sur la ligne de départ de la finale. Quatre d’entre elles n’ont pas pu achever l’épreuve qui consistait à effectuer 5 tours d’un circuit fermé de 4 km, soit la distance totale de 20 km à parcourir. Latifatou Nacro a devancé toutes ses adversaires en établissant un temps de 23 minutes 5 secondes, soit une vitesse moyenne de 34,620km/h. Cette prouesse lui a valu le premier prix composé d’une moto, d’une enveloppe financière, d’un trophée et d’autres prix spéciaux. Ses quatre autres poursuivantes directes, à l’arrivée, sont reparties avec chacune un vélo panier et une somme d’argent. En rappel, la compétition a débuté le 26 janvier 2019 avec les éliminatoires par commune.

Ce sont les cinq premières des différentes communes que compte la province, qui ont rivalisé à la finale. Pour la promotrice, l’objectif de la compétition, « Coup de pédale de la femme de la Sissili », est de rassembler les femmes de la province autour d’un centre d’intérêt. «En tant que femme, je voulais apporter quelque chose pour mes sœurs qui, chaque matin, se lèvent à l’aurore pour aller chercher des légumes à vélo, pour ravitailler les marchés et les villes», a précisé, Désirée Marie Chantal Boni/Nignan. Au vu de l’engouement populaire suscité autour de l’activité, la secrétaire générale de la présidence du Faso s’est engagée à la pérenniser. «C’est une aventure mais je rends grâce à Dieu que tout se soit bien passé. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont accompagnée pour sa réussite», a-t-elle laissé entendre.

Sanga dispose de son forage

Après la course cycliste les autorités présentes, en l’occurrence, le président du Conseil économique et social (CES), Moïse Napon, Simon Compaoré, le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, la gouverneure de la région du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, le maire de la commune de Léo, Abdoul Mamane Nébié, ont mis le cap sur le village de Sanga, pour l’inauguration d’un forage. L’infrastructure a été réalisée par les Engagements nationaux et des programmes urgences.

Selon son secrétaire permanant par intérim, Ibrahima Gnankiné, la fontaine a la particularité d’être faite pour atteindre sa durée maximale. «Ce modèle est construit avec de matériaux résistants. Il est suffisamment robuste pour supporter les caprices des usagers et a un bon débit», a-t-il affirmé. La gouverneure du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, au nom de l’ensemble de la population de Sanga, a traduit sa satisfaction et sa reconnaissance au président du Faso. «C’est dans le cadre des engagements pris par le président du Faso pour l’amélioration des conditions de vie des populations avec le mot d’ordre, zéro corvée d’eau, que le forage a été réalisé», a-t-elle souligné.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.