La ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a visité les locaux des Editions Sidwaya, le jeudi 21 février 2019. Elle y est allée s’enquérir des conditions de travail et encourager le personnel de la maison commune.

«Sidwaya, c’est chez nous. Personnellement, je suis impressionnée par le travail qui est abattu par les agents. Ce qui a retenu plus mon attention, c’est le niveau de digitalisation de vos archives. Parce que Sidwaya est notre patrimoine à tous. Etant donné qu’on ne peut pas programmer les catastrophes, la digitalisation des archives est très importante ». Ce sont les impressions de la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon à la fin de sa visite dans les locaux des Editions Sidwaya, le jeudi 21 février 2019. Le temps d’une matinée, elle a visité tous les compartiments de la ‘’boîte’’. De la direction de l’imprimerie à la documentation, en passant par les rédactions du sport, du quotidien et de l’Internet, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon a pu toucher du doigt les conditions dans lesquelles est fabriqué le Journal de tous les Burkinabè.

Profitant de l’occasion, elle a sollicité l’accompagnement de l’entreprise de presse pour mieux communiquer sur les activités de son département. « La promotion de l’économie numérique est l’affaire de tous les Burkinabè parce que l’avenir est dans le digital. Nous sommes techniques. Nous savons que si nous avons l’accompagnement de Sidwaya, nous allons mieux communiquer et atteindre nos objectifs », a-t-elle dit. Très reconnaissant vis-à-vis de cette visite de la ministre, le directeur général des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna a plaidé pour qu’on aide son entreprise à acter les paiements électroniques au profit des abonnés dont certains sont à l’étranger. « Nous sommes un service public et n’avons pas encore l’autorisation pour mettre en place ce système. Mais, cette année, nous espérons qu’avec votre accompagnement, ce sera fait », a soutenu le DG. Hadja Fatimata Ouattara/Sanon a dit prendre bonne note de cette doléance.

Gaspard BAYALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.