FESPACO 2019 : « The mercy of the jungle » ouvre le bal

La compétition officielle de la 26e édition du FESPACO a été lancée le dimanche 24 février 2019 au ciné Burkina avec le film du Rwandais, Joël Karekezi « The mercy of the jungle ». La projection a connu la présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

C’est parti pour la succession du Franco-Sénégalais, Alain Gomis, étalon d’or de Yennega 2017. En effet, le lancement de la compétition officielle est intervenu le dimanche 24 février 2019 au ciné Burkina. C’était en présence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. L’honneur est revenu au Rwandais, Joël Karekezi d’ouvrir la projection des films en compétition pour le prestigieux prix avec son œuvre « The mercy of the jungle » (NDLR : la miséricorde de la jungle, en français).

C’est l’histoire de deux soldats de l’armée du Rwanda (Faustin et Xavier), en guerre contre des rebelles. Abandonnés en pleine jungle congolaise par le reste de la troupe, en terrain ennemi, ils tenteront pendant plusieurs jours de retrouver leur base. A travers ce film, le réalisateur, Joël Karekezi a dit exploré l’humanité, l’amour et la beauté du continent africain mais aussi de son futur qu’il a qualifié de merveilleux.

Tout en souhaitant bonne chance aux réalisateurs, le président du Faso a fait savoir que les films doivent traduire les réalités des pays africains. « Il faut conscientiser nos populations sur le vivre ensemble », a lancé Roch Marc Christian Kaboré. Il a dit être conscient que le cinéma est un pan important dans le développement des nations. C’est pourquoi, a-t-il confié, le Burkina Faso s’est engagé à apporter sa contribution pour le développement du 7e art.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.