8-Mars 2019 : Koupéla, ville-hôte

Le ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Laurence Ilboudo, a fait le point de l’organisation du 8-Mars, le jeudi 28 février 2019, au cours d’une conférence de presse.

La ville de Koupéla sera l’hôte de la commémoration du 8-Mars 2019. A l’occasion, l’autre moitié du ciel se penchera sur sa « contribution à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale ». Ce jeudi 28 février 2019, la ministre chargée de la femme a décliné les grandes lignes de la commémoration de la 162e Journée internationale de la femme, placée sous le haut parrainage de la première Dame, Sika Kaboré.

Il s’agit notamment d’une conférence publique sur le rôle des femmes dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent et à la sauvegarde de la paix au Burkina. Laurence Ilboudo s’est dit convaincue que la réponse à l’insécurité actuelle est non seulement militaire, mais surtout humaine. « Si, nous contribuons à arrêter l’enrôlement des kamikazes dans nos enfants, à éradiquer le flux de candidats au suicide, nous aidons les FDS à faire bien leur travail », a expliqué Mme Ilboudo. D’où la nécessité, selon elle, pour les femmes de s’engager dans la lutte contre le terrorisme. Et d’ajouter : « Il n’y a pas meilleur allié pour les FDS que la femme. C’est elle qui met les enfants au monde, les éduque et voit leurs dérives. Elle peut demander de l’aide pour qu’on prenne en charge cet enfant qui peut être un kamikaze ». L’autre acte de cette commémoration sera la reconnaissance du mérite des personnes physiques et morales qui se sont illustrées dans le domaine du maintien de paix et de la promotion de la femme.

« La grande innovation de cette année est la campagne de salubrité : opération zéro sachet plastique », a indiqué la ministre en charge de la femme. Elle sera lancée par le Premier ministre, Christophe Dabiré. Les directions régionales chargées de la femme ont été instruites d’organiser les femmes, dans les différentes communes. L’opération s’étendra sur l’ensemble du territoire national. « L’objectif est de faire en sorte que chaque femme s’engage à ne pas utiliser un sachet plastique du 5 au 7 mars. Si, toutes les femmes décident, ça sera bien. Il nous faut changer nos habitudes d’utilisation des sachets plastiques.

Nous pouvons vivre sans sachet », a déclaré Laurence Marchal. La célébration du 8-Mars 2019 est estimée à plus de 70 millions FCFA, dont 42 millions F CFA financés par le budget de l’Etat. Le ministre Marchal s’est réjouie du fait que le pagne de la fête n’a pas fait l’objet de guéguerre entre les dames. « Nous avons priorisé les pagnes tissés, puisqu’il y a plus de valeur ajoutée pour nous, dans le Faso danfani que dans le pagne imprimé », a-t-elle soutenu.

Djakaridia SIRIBIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.