La Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire a tenu sa première session extraordinaire de l’année, le mardi 5 mars 2019 à Ouagadougou. Il a été question de l’examen et de la validation du schéma directeur d’aménagement numérique.

Pour une meilleure planification spatiale à travers le numérique au Burkina Faso, les acteurs de l’aménagement du territoire ont élaboré un schéma directeur. L’examen et l’adoption de cet outil ont eu lieu au cours d’une session extraordinaire organisée le mardi 5 mars 2019 à Ouagadougou, par la Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire. Plusieurs structures déconcentrées et décentralisées ont pris part à la rencontre afin de faire des amendements et de proposer un document de qualité en phase avec les aspirations des populations. Pour madame le ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement chargé de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré, le schéma directeur d’aménagement numérique entre en droite ligne de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique.

Il permet selon elle, de réaliser des infrastructures de communication électronique parmi lesquelles la construction d’un réseau dorsal de télécommunication par fibre optique (réseau Backbone). Un projet qui, du point de vue de la ministre va permettre un accès ouvert et équitable aux acteurs, garantir le développement de la concurrence et de l’innovation dans la fourniture d’offres de services aux populations. «Le schéma directeur d’aménagement numérique est élaboré par le ministère en charge de l’économie numérique. A cette session nous allons l’amender et le valider afin d’obtenir un document qui va servir d’outil pratique et opérationnel à même de réduire la fracture numérique au Burkina Faso d’ici à l’horizon 2030» a indiqué Mme Zouré. Elle a, en outre, ajouté que la session va consister à vérifier les stratégies, la cartographie, la nature des infrastructures prévues (…) afin de s’assurer de leurs conformités vis-à-vis de la stratégie nationale de développement durable du territoire. Il s’agit également d’arrimer le schéma aux autres instruments sectoriels et communautaires de planification. Selon le ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara, plusieurs ouvrages de télécommunications seront réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur.

Elle a invité les participants à la session à s’impliquer résolument dans le toilettage du document afin qu’il soit validé en conseil des ministres et serve d’outil de base des investissements. «La technologie numérique est omniprésente dans la vie des populations. Dans les secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de la santé (…) le recours au numérique est un impératif. De ce fait, l’économie numérique se veut un maillon sûr du développement durable», a dit Mme Ouattara. Le directeur général du développement territorial Martial Wilfried Bassolé a précisé que le schéma est un moyen à court et long terme dont l’objectif est de couvrir le territoire national d’un réseau numérique mobile et fixe à très haut débit. Il a rassuré que ces objectifs seront atteints et l’interconnexion des collectivités territoriales sera pour bientôt.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.