Commune de Ouagadougou : les conseillers municipaux renforcent leurs capacités

La commune de Ouagadougou organise, les 6 et 7 mars 2019, une formation de renforcement de capacités au profit de ses élus locaux.

Les participants seront formés aux techniques et procédés de bonne gouvernance locale.

«Rôles et missions du conseiller municipal dans la promotion de la gouvernance locale et du développement local», telle est la thématique de la formation que la mairie de Ouagadougou organise, les 6 et 7 mars 2019 dans la capitale burkinabé, en vue de moderniser la gouvernance de l’administration, au profit des conseillers municipaux. Selon le maire Armand Pierre Béouindé, cette formation va permettre d’améliorer les performances individuelles et collectives des agents et des élus locaux et, de ce fait, offrir aux citadins des services de qualité. Il a indiqué que le thème est révélateur et incite les participants à promouvoir et impulser le développement à la base à travers la bonne gouvernance. «La réussite de notre mandat dépend fortement de la qualité de la contribution que chaque élu local aura apportée pour le changement des conditions de vie de nos populations», a souligné le maire. Il a fait savoir que la formation permet d’actualiser, d’ajuster et d’adapter les connaissances dans un contexte d’évolution perpétuelle et permanente des technologies, de l’environnement du travail, des orientations politiques et surtout des exigences accrues des populations.

Il a également rappelé que le conseil municipal a pris l’engagement au cours de son mandat 2016-2021, de promouvoir la bonne gouvernance pour redonner un certain dynamisme à l’administration. Dans cette optique, à l’entendre, une convention a été élaborée avec l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) pour assurer l’enseignement, les stages et le recyclage des élus locaux. Par ailleurs, l’édile a invité les bénéficiaires à suivre avec assiduité les modules de formation afin d’en tirer le maximum de profit. Pour la directrice des ressources de la mairie de Ouagadougou, Sylvie Ouoba/ Somé, aucune administration ne peut rendre un service de qualité si les hommes sont sous-formés. C’est pourquoi elle a salué l’initiative qui, selon elle, va permettre d’acquérir de nouvelles expériences. Le directeur général de l’ENAM, Awalou Ouédraogo, a indiqué qu’il n’y a pas de développement sans ressource personnelle de qualité. «Le renforcement de compétences est nécessaire dans un monde où tout est dynamique et changeant.  Il faut encourager l’excellence », a-t-il dit.

Mariam SOMDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.