Le lancement officiel des activités de International Martial Art Federation a eu lieu dans le dimanche 10 mars 2019, à Ouagadougou. Une activité qui a consisté à présenter le centre de la boxe chinoise aux populations, et à travers des démonstrations, les inviter à s’intéresser à ce sport.

Shaolin Kempo ou boxe chinoise est un art martial qui a ouvert ses portes depuis 2014 au Burkina Faso. Il compte aujourd’hui 38 pratiquants dont 11 filles ayant un âge compris entre 3 et 45 ans. C’est à travers une série de démonstrations que International Martial Art Fédération a lancé ses activités dans l’après-midi du dimanche 10 mars 2019, à Ouagadougou. L’entame de la cérémonie s’est faite avec le mot de bienvenue du Songkoglo Naaba.

Ensuite place aux démonstrations. Elles se sont faites en groupe, en duel, à travers des combats et le cassage de briques à main nue par les plus petits. Les élèves de ce centre à l’exemple de Kortum Kientga et Daouda Nassé ont dit avoir décidé de pratiquer ce sport parce qu’il leur procure la santé. Pour eux, il pourra les aider à se défendre. Souleymane Ouédraogo, parent d’élève embouche la même trompette. Pour lui, les sports de combats permettent aux pratiquants, surtout filles, de se défendre face à certains cas comme les viols. « Les démonstrations de ce soir étaient vraiment de taille. Nous ne pouvons que remercier l’initiateur et prier Dieu afin qu’il l’aide à agrandir son centre» a-t- il renchéri.

Maître Séouè Nassé, formateur des élèves pense que ce sport contribue au bien-être du corps humain. Pour lui, l’activité du jour était une manière de faire connaître ce sport qu’il pense encore méconnu au pays des Hommes intègres. Il a lancé un appel aux autorités pour l’acquisition d’équipements adaptés à ce sport.

Roland KABORE
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here