Le lancement officiel des activités de International Martial Art Federation a eu lieu dans le dimanche 10 mars 2019, à Ouagadougou. Une activité qui a consisté à présenter le centre de la boxe chinoise aux populations, et à travers des démonstrations, les inviter à s’intéresser à ce sport.

Shaolin Kempo ou boxe chinoise est un art martial qui a ouvert ses portes depuis 2014 au Burkina Faso. Il compte aujourd’hui 38 pratiquants dont 11 filles ayant un âge compris entre 3 et 45 ans. C’est à travers une série de démonstrations que International Martial Art Fédération a lancé ses activités dans l’après-midi du dimanche 10 mars 2019, à Ouagadougou. L’entame de la cérémonie s’est faite avec le mot de bienvenue du Songkoglo Naaba.

Ensuite place aux démonstrations. Elles se sont faites en groupe, en duel, à travers des combats et le cassage de briques à main nue par les plus petits. Les élèves de ce centre à l’exemple de Kortum Kientga et Daouda Nassé ont dit avoir décidé de pratiquer ce sport parce qu’il leur procure la santé. Pour eux, il pourra les aider à se défendre. Souleymane Ouédraogo, parent d’élève embouche la même trompette. Pour lui, les sports de combats permettent aux pratiquants, surtout filles, de se défendre face à certains cas comme les viols. « Les démonstrations de ce soir étaient vraiment de taille. Nous ne pouvons que remercier l’initiateur et prier Dieu afin qu’il l’aide à agrandir son centre» a-t- il renchéri.

Maître Séouè Nassé, formateur des élèves pense que ce sport contribue au bien-être du corps humain. Pour lui, l’activité du jour était une manière de faire connaître ce sport qu’il pense encore méconnu au pays des Hommes intègres. Il a lancé un appel aux autorités pour l’acquisition d’équipements adaptés à ce sport.

Roland KABORE
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.