Depuis quelques jours, la reprise des cours est une réalité dans les zones d’insécurité. A cause de la menace terroriste, des milliers d’enfants ne jouissaient plus de ce droit humain élémentaire. Mais, grâce aux autorités en charge de l’éducation et aux Forces de défense et de sécurité (FDS), l’école redevient progressivement accessible pour ces élèves qui en étaient privés depuis des mois. Si ces efforts pour garantir l’éducation à ces écoliers sont à saluer, il convient de réunir les conditions nécessaires afin que ces établissements fonctionnement durablement. Cela sera la preuve palpable que nos FDS gagnent du terrain dans la lutte contre le terrorisme et que le Burkina Faso prend le dessus sur l’ennemi.

Abdel Aziz NABALOUM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.