Le mouvement Génération Zida pour la patrie (GZP), a organisé le samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou, une Assemblée générale invitant l’ex-Premier ministre et général de division Yacouba Isaac Zida à présenter sa candidature pour l’élection présidentielle de 2020.

L’appel à la candidature de l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida pour la présidentielle à venir qui a été le plat de résistance de l’assemblée générale du mouvement « spontané » Génération Zida pour la patrie (GZP), né pour soutenir le général. Le samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou, le mouvement a mobilisé ses militants et sympathisants afin de préparer le terrain pour le retour et la candidature de leur mentor. Selon coordonnateur national du Mouvement, Sayouba Ouédraogo, la GZP est convaincu que la « salut » viendra du Premier ministre sous la transition.

« Yacouba Isaac Zida est l’homme de la situation. Il est le personnage idéal qu’il faut pour diriger le Burkina Faso », a indiqué M. Ouédraogo. Mieux, pour le coordonnateur national, leur candidat doit rentrer afin d’enregistrer sa candidature et commencer la campagne. « Notre vœu ultime est de voir Yacouba Isaac Zida rentrer au pays, pour retrouver ses frères et sœurs.

Aussi, nous voulons qu’il accepte d’être le candidat de la jeunesse, des femmes et des hommes épris de vérité et de justice sociale à l’élection présidentielle de 2020 », a déclaré Sayouba Ouédraogo. Le Mouvement dit opter pour le général du fait de son patriotisme, son intégrité et ses valeurs culturelles.

« Je dis à la jeunesse du Faso, que M. Zida est le capitaine idéal du navire qui nous mènera au port de l’équité, de la justice sociale et du patriotisme. Dans un Burkina où des civils et des militaires étaient les larbins de forces souterraines favorables au chaos, Zida a su se préserver des intrigues et a pris fait et cause pour le peuple afin de gérer le Burkina post insurrectionnel et mener à bon terme la transition », a expliqué le coordonnateur Sayouba Ouédraogo.

Il va plus loin dans ses propos en estimant qu’il faut « balayer les politiciens véreux » qui sèment la discorde entre les fils du pays. « Ce sont de mauvaises graines qu’il faut arracher dans notre champ politique afin de bâtir une nation prospère », a-t-il précisé. Pour la Génération Zida, il est temps de construire une nouvelle génération d’hommes politiques avec des leaders avertis du bien-être social, de la paix et de la sécurité des peuples.

Wanlé Gérard COULIBALY
Fatimah TANKOANO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.