Le Burkina Faso est éliminé de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, Egypte 2019, malgré sa victoire de 1 but à 0 sur la Mauritanie le vendredi 22 mars dernier au stade du 4 Août, en match comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires.

Les Palancas Negras d’Angola, auteurs d’une victoire au même moment sur les Zèbres du Botswana (0-1), ont arraché le seul ticket restant du groupe I au nez et la barbe des Etalons.

Le Burkina Faso n’avait plus manqué de rendez-vous de CAN depuis 2008 au Ghana. Ce sera chose faite lors de la 32e édition en juin prochain en Egypte, qui plus, se disputera avec 24 équipes au lieu de 16.

Les Etalons ont été stoppés net par des Palancas Negras d’Angola, volontaires, qui sont allés jusqu’au bout de leurs ambitions, en dominant leurs adversaires, les zèbres du Botswana sur leurs installations de Francistown (1-0). Du coup les Angolais, en plus de coiffer au poteau les Burkinabè, ont ravi la vedette au Mauritaniens en leur retirant le fauteuil de leader du groupe I.

En ce qui concerne les Etalons, c’est lors de la 5e journée de ces éliminatoires à Luanda qu’ils s’étaient tiré une balle dans les pattes en cédant la 2e place du groupe aux Palancas Negras (défaite 2-1 du Burkina). Dans leur cuvette du stade du 4 Août, lors de la dernière journée vendredi dernier, les Etalons ont fait le boulot, espérant une contreperformance des Palancas Negras.

Mais ce sont les Mourabitounes de la Mauritanie qui sont tout de suite allés au charbon dans le premier quart d’heure avec Ismaël Diakité qui a manqué le cadre face au portier burkinabè Hervé Koffi. Ne voulant sans pas avoir des regrets en cas de contreperformance de l’Angola face au Botswana, la réplique des Etalons ne s’est pas fait attendre. Préjuce Nakoulma qui n’a plus marqué depuis la CAN 2017 écrase trop sa frappe aux abords des 5,5m.

Les hostilités sont lancées. Pitroipa et Traoré donnent du tournis à la défense mauritanienne. Le sociétaire de Lyon (L1, France) profitera d’un appel de Pitroipa pour se créer boulevard et ouvrir le score d’une frappe surpuissante (20e). Après la pause les Etalons maintiennent le cap, soutenu par un public déchainé à une nouvelle selon laquelle le Botswana mènerait par 2 buts à 1 à Francistown. Or, ce n’était qu’une fausse information.

Le mea-culpa du coach Duarte

Mais les Etalons se devaient de se mettre à l’abri en marquant le second but. Bayala (52e) Nakoulma (60e) et même Bancé (72e) entré en cours de jeu, ne trouveront pas les réflexes nécessaires pour inscrire ce second but. Malgré cette victoire le Burkina Faso (10 pts+3) n’ira pas au pays des Pharaons pour les phases finales de la CAN, car l’Angola (12 pts+3) à la faveur de sa courte victoire au Botswana, a évincé la Mautritanie de la première place du groupe (12 pts-1).

Il est difficile de comprendre cette élimination d’un habitué des CAN comme le Burkina Faso, et surtout d’une compétition passée de 16 à 24 équipes. En plus, dans un groupe I où les Etalons étaient favoris lors du tirage. En conférence de presse d’après match, le coach Paulo Duarte, a reconnu et assumé le fiasco des Etalons.

« Je demande pardon à tous les Burkinabè. On a perdu une qualification que personne ne pouvait s’imaginer dans un groupe très équilibré », s’est exprimé Duarte. Avant d’ajouter : « Je remercie mon président qui nous a mis dans les bonnes conditions de travail. Quand on gagne ce sont les joueurs mais quand on perd c’est le coach. J’accepte et j’assume cette non qualification. ».

L’entraineur de la Mauritanie Corentin Martins dont l’équipe s’est qualifiée avant son déplacement à Ouagadougou, a dit être venu préparer déjà la CAN. « On a expérimenté un nouveau système en vue de la CAN pour ne pas avoir les mêmes systèmes et que surtout l’adversaire ne puisse pas préparer ses matchs en sachant comment on joue. Je suis satisfait du contenu même si on a toujours des choses à améliorer », a souligné le technicien français.

Adama SALAMBERE


Fiche technique

Vendredi 22 mars 2019, stade du 4 Août de Ouagadougou
Compétition : 6e journée des éliminatoires de la CAN Egypte 2019
Temps : chaud
Pelouse : grasse
Spectateurs : 15 000 environ
Arbitres : Jean Jacques N’Dala N’Gambo (RD Congo), assisté de Olivier Safari Kabéné (RD Congo) et de Soulaimane Amaldine (Comores)
Avertissements : Yacouba Coulibaly (76e) et Bertrand Traoré (88e) pour le Burkina Faso, Ismaël Diakité (63e) pour la Mauritanie.
Exclusions : Néant.
Buts : Bertrand Traoré (20e) pour le Burkina Faso
Les équipes
Burkina Faso : Hervé Koffi-Steeve Farid Yago, Youssou Dayo, Bakari Koné (cap), Yacouba Coulibali-Adama Guira, Abdou Razak Traoré, Jonathan Pitroipa-Bertrand Traoré, Cyrille Barros Bayala (puis Aristide Bancé, 67e), Préjuce Nacoulma (Ben Qadir Ouattara, 86e). Entraineur : Paulo Rebelo Duarte
Mauritanie : Brahima Souleymane-Harouna Abou Demba, Aly Abeid, Yaly Mohamed Dellah, Saly Sarr-Diallo Guidileye, Abdoulaye Guye, Hassen El Id (puis Niass Amadou, 81e), Adama Ba (puis Khalil Moulaye Ahmed Bessam, 64e), El Moustapha Diaw (puis Abdoulkader Thiam, 70e)-Ismaël Diakité. Entraineur : Corentin Martins

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.