Union nationale des producteurs semenciers du Burkina : Inoussa Ouédraogo aux commandes

L’Union nationale des producteurs semenciers du Burkina (UNPS-B) a renouvelé ses instances, le vendredi 22 mars 2019, au cours d’une assemblée générale extraordinaire. Les travaux ont consacré l’élection de Inoussa Ouédraogo à la tête de la structure, en remplacement de Abdoulaye Sawadogo, désigné comme président d’honneur.

L’Union nationale des producteurs semenciers du Burkina (UNPS-B) se fait du sang neuf. En effet, les 78 délégués régionaux mandatés, réunis en assemblée générale (AG) extraordinaire, le vendredi 22 mars 2019 à Ouagadougou, ont élu à l’unanimité, le producteur semencier originaire de la région du Centre-Sud, Inoussa Ouédraogo, à la tête de la structure. Le promu succède ainsi à l’agrobussinessman, Abdoulaye Sawadogo, qui a fait deux mandats de trois ans, et qui au regard des efforts consentis pour l’UNPS-B, a été fait président d’honneur.

Contrairement à son prédécesseur, le nouveau président, quarantenaire, va présider aux destinées de l’association pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois, en vertu de la révision des statuts et règlement intérieur de l’UNPS-B, intervenue la veille, au cours de l’assemblée générale ordinaire 2017 et 2018. L’ex-secrétaire général adjoint dit mesurer l’ampleur de la tâche et compter sur le soutien des 4000 producteurs membres de l’UNPS-B pour relever le défi.

Mieux, M. Ouédraogo qui inscrit son action dans la continuité, a déjà tracé son chemin, avec plusieurs priorités dans son agenda. «  Nous voulons travailler à professionnaliser la filière semencière et à la porter à un niveau plus appréciable. La concurrence mondiale demande plus d’abnégation de notre part. Nous allons aussi œuvrer à renforcer la cohésion au sein de la structure. Nous devons travailler, main dans la main, pour aller de l’avant. La question de l’accessibilité au marché nous préoccupe aussi. Sur une production annuelle de 20 000 tonnes actuellement, nous n’écoulons que 6 000 tonnes, car la semence n’est pas bien vulgarisée auprès du monde paysan.

Ce qui nous amène à redoubler d’effort pour plus de résultats », a indiqué le nouveau président de l’UNPS-B, par ailleurs patron du Conseil d’administration renouvelé et composé de 12 membres. Il a par ailleurs rendu hommage à son ainé et doyen, Abdoulaye Sawadogo, qui a eu droit à un standing ovation à la clôture de l’AG extraordinaire.

De nombreux acquis

M. Ouédraogo a loué les « nombreux » acquis engrangés par son devancier, un homme qui s’est investi « énormément» dans l’agriculture dans la région des Hauts-Bassins, au point de se faire une réputation dans le domaine. Entre autres acquis, il a cité la construction du siège de l’UNPS-B, le renforcement de la crédibilité auprès des institutions bancaires, l’acquisition de camions pour le transport des semences et la dotation en équipements informatiques des sections régionales de l’association.

Le président sortant de l’UNPS-B, reconnu par les producteurs pour son « humilité », sa « générosité » et sa « modestie », est revenu sur son passage à la tête de l’UNPS-B avec fierté. « J’ai pris la direction de l’union en 2009, avec des difficultés et pas des moindres. Nous n’avions pas en son temps un siège et nous vivions dans des crédits. La production était aussi insignifiante. Nous avons commencé avec 265 membres et une production de 200 tonnes l’an. Aujourd’hui, les réalités sont bien différentes et il faut s’en réjouir.

Nous avons réussi à mettre en place un système viable de production semencière. Ce qui nous a permis de gagner la confiance des établissements financiers. De nos jours, nous avons des lignes de crédit de 7 milliards de francs CFA auprès de deux banques », a confié Abdoulaye Sawadogo. Au regard des avancées, il dit partir avec le sentiment du devoir accompli. « Je pars comblé. Nous avons réussi à préparer la relève et à passer la main à la jeunesse.

Nous comptons sur elle pour consolider les acquis de l’UNPS-B, qui a acquis une renommée de sous-régionale, car servant de référence à la CEDEAO », a-t-il renchéri. M. Sawadogo a marqué pour autant sa disponibilité à prodiguer des conseils aux nouveaux dirigeants, es qualité de président d’honneur. Ce titre est une innovation introduite dans les statuts de l’association.

Outre le Conseil d’administration, le Conseil de surveillance de l’UNPS-B, composé de trois membres, a été aussi renouvelé (voir la composition du nouveau bureau en encadré). Les travaux de l’AG extraordinaire ont été supervisés par le directeur de l’organisation des producteurs et de l’appui aux institutions rurales au ministère en charge de l’Agriculture, Christophe Kiemtoré. Créée en 2004, l’UNPS-B concentre ses actions dans trois domaines : la production, la commercialisation et la mise en place de parcelles vitrine et de démonstration.

Honoré KIRAKOYA


Composition du nouveau bureau de l’UNPS-B

1-Conseil d’administration

Président : Inoussa OUEDRAOGO (Centre-Sud)
Vice-président : Joseph. T. TIEBA (Cascades)
Secrétaire général : Lenli Daba (Est)
Secrétaire général adjoint : Mahamoudou KORGHO (Centre-Ouest)
Trésorier général : Nohondomo PALENFO (Sud-Ouest)
Trésorier général adjoint : Amado SEBGO (Plateau-Central)
Secrétaire à l’organisation : Sylvie KASSONGO (Hauts-Bassins)
Secrétaire adjointe à l’organisation : Cécile Marie Christine GALBANE/DIMA (Centre)
Secrétaire à l’information et à la communication : Issaka SANG (Centre-Est)
Secrétaire adjoint à l’information et à la communication : Yacouba GUIRO (Nord)
Secrétaire à la formation : Nonyéza BONZI (Boucle du Mouhoun)
Secrétaire adjoint à la formation : Amadou Abdoulaye CISSE (Sahel)

2-Conseil de surveillance
Zoumana SORRY, membre (Cascades)
Sangouansira SANOU, membre (Hauts-Bassins)
Georgette OUEDRAOGO, membre (Nord)

3- Membres d’honneur
Abdoulaye SAWADOGO, président d’honneur (Hauts-Bassins)
Kanni BICABA, membre d’honneur (Boucle du Mouhoun)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.