Fabrication de matériels agricoles Une vingtaine de jeunes dotés de compétences

La Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso (CMA/BF) a organisé une cérémonie de fin de formation des jeunes en techniques de production de matériels agricoles, le jeudi 21 mars 2019 à Ouagadougou.

Après une formation de deux semaines, du 23 novembre au 8 décembre 2018, aux techniques de production de matériels agricoles, ce sont 103 outils agricoles qui ont été fabriqués par une vingtaine de jeunes. Ils ont été présentés lors d’une cérémonie organisée par la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso (CMA/BF), le jeudi 21 mars 2019 à Ouagadougou. Selon le président de la Fédération nationale des artisans du Burkina Faso (FANA/BF), Pierre Yaméogo, c’est une bonne initiative au profit des jeunes car de nos jours, tout développement vient de la formation.

«Ils ont réalisé des houes, des charrues à traction asine et de bœufs. C’est pourquoi, nous souhaitons que des partenaires puissent toujours injecter des fonds au niveau de l’encadrement», a-t-il laissé entendre. Et d’insister que la jeunesse doit être outillée avant de prétendre à des emplois. De son avis, il s’agit d’un acte salutaire pour l’insertion professionnelle ou la création d’entreprise. Pour le coordonnateur par intérim du Projet emplois jeunes, développement des compétences, Souleymane Nassa, cette expérience est nécessaire pour le développement de l’agriculture. «C’est un marché du ministère en charge de l’agriculture que la Chambre des métiers exécute à travers ces jeunes. Ainsi, les matériels fabriqués sont mis à la disposition des producteurs», a-t-il détaillé.

Pour le président de CMA/BF, Jacques Sédégo, les jeunes sont dans la dynamique d’apprendre les métiers et les acteurs concernés doivent accompagner le projet. «C’est une action-pilote et nous allons travailler à accroître le nombre de personnes formées dans le domaine», a souligné M. Sédégo. Karim Zongo, l’un des bénéficiaires de la formation, s’est dit prêt à entrer dans le monde professionnel. «Avec du soutien, nous pouvons ouvrir nos ateliers», a-t-il fait savoir. Au cours de la cérémonie, des attestations ont été remises aux récipiendaires et aux encadreurs.

Mariam SOMDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.