Le secrétaire général du ministère en charge de la culture, Lacina Simporé (droite): "Cette distinction vise à créer une saine émulation entre les acteurs des différentes branches du tourisme".

La 1re édition du «Prix de l’entrepreneur touristique» a eu lieu, le vendredi 29 mars 2019, à Ouagadougou. Lancée par le ministère en charge de la culture, cette cérémonie a vu le sacre de neuf acteurs issus des filières hébergement, restauration et voyage.

Le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) souhaite renforcer l’attractivité touristique du Burkina Faso à travers l’amélioration de la qualité des prestations des acteurs des filières hébergement, restauration et voyage. Pour ce faire, il a organisé une soirée- gala, le vendredi 29 mars 2019 à Ouagadougou, au cours de laquelle, neuf acteurs ont reçu le «Prix de l’entrepreneur touristique».

Dans la catégorie hébergement, le Splendid hôtel de Koudougou a reçu le premier «prix de l’entrepreneur touristique». Les deuxième et troisième prix sont revenus respectivement à Lagon Lodge de Loumbila et la Princesse Yennenga Lodge de Ouagadougou. Dans la catégorie restauration, le premier prix a été attribué au restaurant Dankan de Bobo-Dioulasso, le deuxième prix au restaurant Chez SIMON à Ouagadougou et le troisième prix au restaurant Prestige de Dédougou.

Les acteurs primés sont issus des filières hébergement, restauration et voyage.

En ce qui concerne la catégorie Voyage, le premier, le deuxième et le troisième prix ont été respectivement attribués à l’agence Couleurs d’Afrique de Ouagadougou, Tropic voyage de Bobo- Dioulasso et Jumoh Lateef Dada de Banfora. Les différents prix sont composés d’un trophée, d’une attestation de reconnaissance et des lots en nature d’une valeur comprise entre 500 000 et 1 500 000 francs CFA.

Le Secrétaire général (SG) du ministère en charge de la culture, Lacina Simporé a précisé que les lots comprennent, entre autres, un voyage d’échange d’expériences vers un pays africain, une session de formation au profit du personnel des entreprises primées, la réalisation et la diffusion de publi-reportage sur les entreprises récompensées.

«La qualité du personnel et des services, la créativité, la promotion du tourisme interne et de l’artisanat local, la durabilité dans l’exploitation, le dispositif de sécurité ont été des critères qui ont prévalu à la sélection des lauréats», a expliqué M. Simporé, avant d’indiquer que deux jurys ont été mis en place, dont un pour les catégories hébergement et restauration et un autre pour la catégorie voyage.

A entendre le SG du MCAT, chaque jury est composé des acteurs privés du domaine touristique et des formateurs. Pour lui, l’objectif du «Prix de l’entrepreneur touristique» est de créer un cadre d’émulation des acteurs des différentes branches du tourisme. Cela va permettre, a-t-il poursuivi, d’améliorer la qualité et la visibilité des entreprises touristiques, de promouvoir l’entrepreneuriat touristique et de renforcer la collaboration entre l’administration du tourisme burkinabè et les acteurs privés.

Premier du genre, le «Prix de l’entrepreneur touristique» pour M. Simporé, est un prix national qui compte s’inscrire dans la durée. Il a donc félicité le comité d’organisation et invité les partenaires du monde touristique à soutenir le projet (prix de l’entrepreneur touristique).

Lassina BADOLO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.