Un tour dans les stands a permis aux officiels de découvrir une diversité de produits agroalimentaires.

L’édition 2019 de la Foire internationale de Bobo-Dioulasso (FIBO) se tient, du 30 mars au 6 avril 2019. Son ouverture officielle a eu lieu dans la soirée du samedi 30 mars 2019, au siège de la Semaine nationale de la culture (SNC).

La 7e édition de la Foire internationale de Bobo-Dioulasso (FIBO) a officiellement ouvert ses portes. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée, dans la soirée du samedi 30 mars 2019, dans l’enceinte du siège de la Semaine nationale de la culture (SNC).

Ainsi, jusqu’au 6 avril prochain, des exposants venus du Burkina Faso et d’ailleurs présenteront leurs produits. Selon le président du comité d’organisation, l’abbé André Ouattara, l’affluence est au rendez-vous. Les 300 stands prévus initialement pour les exposants ont été dépassés. Cette édition fait la part belle à l’agroalimentaire. En témoigne le thème choisi : «Synergie d’action pour l’émergence d’une industrie agroalimentaire prospère et dynamique».

L’abbé Ouattara a fait savoir que l’objectif premier de la FIBO a toujours été la promotion des produits agroalimentaires et des technologies de transformation. «Nous voudrions arriver à spécialiser cette foire pour que si vous venez, vous ne trouvez que de l’agroalimentaire», a laissé entendre le président du comité d’organisation. Les industries agroalimentaires sont également présentes à la FIBO.

Et cette présence a souligné l’abbé Ouattara, s’explique par le fait que ces industries sont en difficulté depuis un certain temps. «La foire donne l’occasion de relancer ces unités industrielles», a-t-il expliqué. Le comité d’organisation a en outre confié que la 7e édition est riche en innovations.

André Ouattara a cité, entre autres, l’instauration de journées portes ouvertes pour les industries, les écoles professionnelles qui ont la filière agroalimentaire, et aussi pour la commune. Sans oublier qu’il est prévu des incursions touristiques dans les unités industrielles de la ville de Bobo-Dioulasso.

Le maire de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, a salué le fait que la FIBO mette l’accent sur la chaîne des valeurs. Ce qui, à ses yeux, valorise et donne des débouchés à la production locale. «Le conseil municipal ne pouvait pas rester en marge de cet évènement», a déclaré le maire de Bobo-Dioulasso. En rappel, la commune a signé un partenariat avec la FIBO. Un partenariat qui a permis de subventionner la manifestation à hauteur de 20 millions F CFA.

Cet accompagnement, pour Bourahima Sanou, n’est qu’un début mais la commune, a-t-il rassuré, compte s’impliquer pleinement dans l’organisation de la FIBO pour les éditions à venir. Le Secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou, présent à la cérémonie, a aussi salué l’initiative de la FIBO de consacrer la présente édition à la promotion des produits agroalimentaires.

Le Plan national de développement économique et social (PNDES), a fait savoir le Secrétaire général du gouvernement, réserve une bonne place à la production agroalimentaire à travers les secteurs primaire et secondaire. Il attend donc de la FIBO, des propositions à même d’améliorer le secteur agroalimentaire.

Alpha Sékou BARRY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.