Dialogue politique : L’opposition disposée à aller à la table

Pour le chef du gouvernement, Christophe Dabiré (droite), les échanges avec l’opposition politique peuvent contribuer à renforcer le vivre-ensemble dans notre pays.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a rendu visite au Chef de file de l’opposition politique (CFOP), le lundi 1er avril 2019 à Ouagadougou. Les échanges avec les
responsables politiques de l’opposition ont porté sur diverses questions liées à la vie de la nation et aux préparatifs du dialogue que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, engagera bientôt avec les acteurs politiques.

Un mois et demi après sa Déclaration de politique générale (DPG) devant la Représentation nationale, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a évoqué son grand oral avec les acteurs politiques dans les locaux du Chef de file de l’opposition politique (CFOP), le lundi 1er avril 2019.

De ce qui a filtré de l’entrevue entre le chef du gouvernement et les leaders des partis de l’opposition, il s’est agi d’un échange sur des questions liées à la mise en œuvre de la DPG et à la manière dont le Burkina Faso devrait être conduit vers des destinées meilleures. «Le rôle de l’opposition est de formuler des observations et critiques sur la manière dont le pays est dirigé.

Il nous appartient de voir le bien-fondé de ces critiques, si elles peuvent contribuer à améliorer la gouvernance au niveau de notre pays et de faire en sorte que ces critiques puissent être intégrées dans la démarche que nous sommes en train de conduire», a expliqué le chef du gouvernement.

Le CFOP, Zéphirin Diabré (droite), a loué la démarche empreinte de courtoisie du PM et exprimé la disponibilité de l’opposition politique à l’accompagner.

Il a également annoncé un dialogue politique prochain entre le Chef de l’Etat et les forces politiques du pays. «Mon rôle est de travailler à préparer ce dialogue et de faire en sorte qu’il soit un succès, car c’est de cette manière que nous allons créer la convergence nécessaire à l’évolution d’ensemble du pays, tant du point de vue du développement, que du point de vue politique», a-t-il souligné.

En attendant cette échéance, M. Dabiré a noté que ce qui a été dit autour de la table avec le CFOP peut contribuer à renforcer le vivre-ensemble au pays des Hommes intègres. En face, le CFOP, Zéphirin Diabré, a loué la démarche du chef du gouvernement. «C’est la première fois qu’un chef de gouvernement pense utile de se déplacer au CFOP. C’est un signe distinctif de considération», s’est-il réjoui.

A propos du dialogue politique à venir, Zéphirin Diabré a rappelé le caractère «patriotique et républicain» de l’opposition burkinabè et exprimé sa disponibilité à y aller pour donner sa compréhension des choses et faire des propositions et recommandations à ceux qui ont la charge de la gestion du pays.

 

Fabé Mamadou OUATTARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.