Mise en œuvre des engagements du chef de l’Etat: Des méthodes de travail pour des résultats probants

Le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou : «Le bureau de suivi des engagements nous a proposé, sur la période qui nous reste, des actes forts à mettre en œuvre».

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a présidé, le jeudi 4 avril 2019 à Ouagadougou, un séminaire gouvernemental sur les engagements du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Ce cadre a permis l’adoption d’une méthode de travail pour l’atteinte de résultats concrets d’ici à la fin du mandat.

L’équipe gouvernementale, dans sa quête de meilleurs résultats, s’est réunie pour un séminaire autour des engagements du chef de l’Etat. Au cours de cette rencontre, tenue le jeudi 4 avril 2019, au palais présidentiel, les différents acteurs ont relevé, selon le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, que la mise en œuvre de certains projets et programmes prennent du temps.

Pour lui, les responsables des départements ministériels, du bureau de suivi du Plan national de développement économique et social (PNDES) ont décidé d’opérationnaliser de façon rapide et efficace, les engagements en attente de mise en œuvre ou en cours d’exécution.

Aussi ont-ils proposé des méthodes de travail et une synergie entre les acteurs pour le respect de la parole du chef de l’Etat à l’orée de la fin de son mandat. «Il a été demandé à chaque ministère des actions concrètes et précises qui peuvent être mises en œuvre immédiatement ou qui sont en cours pour que nous puissions les finaliser», a affirmé le ministre de la Communication.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré qui a présidé le séminaire, a insisté sur l’importance d’une coordination dans le cadre
des engagements.

Il a, de même, annoncé la mise à disposition d’outils techniques et modernes numériques qui vont leur permettre de faire le monitoring eux-mêmes. Une démarche qui va alimenter les banques de données pour que tous les acteurs, quel que soit le seuil où ils se trouvent, soient informés des réalisations en cours.

A en croire le ministre Dandjinou, c’est la première fois, que tous les acteurs se sont retrouvés pour s’accorder sur la nécessité d’aller dans la même direction. Et le plus important, à son avis, est qu’ils se sont entendus sur les orientations et les outils proposés par le bureau de suivi qui va faciliter la coordination du travail pour des résultats plus évidents et plus probants dans les mois à venir.

Tielmè Innocent KAMBIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.