Célestin Koussoubé, président du conseil régional des Hauts- Bassins a salué les responsables du projet pour leur recherche du bien-être des populations.

Le Projet de renforcement de l’offre et de la demande de services d’état civil et de promotion sociale au niveau des centres de santé et de promotion sociale (CSPS), des communes et en milieu scolaire (PRODEPS) a été lancé, le jeudi 11 avril 2019 à Bobo-Dioulasso. La cérémonie a été présidée par le président du conseil régional des Hauts-Bassins, Célestin Koussoubé. Ce nouveau projet sera exécuté par «Save the children» et le Réseau africain jeunesse santé et développement au Burkina Faso (RAJS/BF).

L’ONG «Save the children» et le Réseau africain jeunesse santé et développement au Burkina Faso (RAJS/BF) sont chargés de mettre en œuvre le Projet de renfoncement de l’offre et de la demande de services d’état civil et de la promotion sociale au niveau des CSPS, des communes et en milieu scolaire (PRODEPS). Ce nouveau projet qui interviendra dans les régions des Cascades, des Hauts- Bassins et du Sud-Ouest a été lancé, le jeudi 11 avril 2019 à Bobo-Dioulasso.

Le président du conseil régional des Hauts-Bassins, Célestin Koussoubé qui a présidé la cérémonie, a dit être honoré, surtout que le projet vise à améliorer l’épanouissement de la gent féminine. D’ailleurs, il en a profité pour remercier l’Union européenne pour les efforts qu’elle consent pour le Burkina Faso.

 

Briac Deffobis, chef d’équipe économie secteurs sociaux, a affirmé que l’Union européenne sera toujours aux côtés des projets qui veulent l’épanouissement des populations.

Abdoulaye Bancé, le chef du projet a expliqué que le projet se veut participatif avec une mention dans l’amélioration des connaissances des populations et leur implication dans la protection des femmes et des filles dans la promotion des services de planification familiale ainsi que la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes et faire la promotion d’enregistrement des faits d’état civil.

Briac Deffobis, chef d’équipe économie secteurs sociaux, a soutenu que l’Union européenne sera aux côtés des projets qui font du bien-être des populations leur credo. Dans cette lancée Alfredo Lo Cicero, de «Save of children» croit que le projet qui va durer 36 mois, va toucher environ 786 000 femmes, 755 000 hommes, 99 020 filles 111 220 garçons et 390 leaders religieux au niveau communautaire. Et de poursuivre qu’au niveau technique, 1 900 agents de santé à base communautaire, 220 agents du ministère de la Femme, 350 agents de santé et 315 élus communaux seront concernés. Le niveau institutionnel sera aussi bénéficiaire avec 357 CSPS, 9 centres d’écoute, 150 établissements scolaires, et 156 ONG.

Albert SANKARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.