Fête de Paques: Prière pour la stabilité au Burkina

A l’occasion de la fête de Pâques, les fidèles chrétiens ont prié pour la paix au Burkina Faso. A la paroisse- cathédrale Immaculée conception de Ouagadougou et à la paroisse Christ-Roi de l’univers de Pissy, le message a été le même, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 avril 2019.

Les fidèles chrétiens du Burkina Faso ont célébré la résurrection du Christ dans la joie et le recueillement. Une célébration qui marque l’achèvement des 40 jours de cheminement du peuple de Dieu vers la Pâques, fondement de la foi chrétienne. A la paroisse-cathédrale Immaculée conception de Ouagadougou et à la paroisse Christ-Roi de l’univers de Pissy, ils ont une fois de plus implorer Dieu afin que la paix revienne au pays des Hommes intègres. Dans son homélie à la cathédrale de Ouagadougou, le Cardinal Philippe Ouédraogo a appelé les fidèles à vivre dans la vérité, l’entente et la cohésion selon l’esprit de cette fête pascale. Il a expliqué que les valeurs chrétiennes sont basées sur la charité, la protection de la vie et la consolidation de la foi en Dieu. C’est pourquoi, il a dit que la Pâques est un appel à vivre la vie des enfants de Dieu. Il a rappelé la nécessité pour les dirigeants de se mettre au service du développement et du bien-être des populations. A l’occasion de cette veillée pascale, le 20 avril, 165 personnes ont été baptisées. Un sacrement qui démontre leur vie confiée à Jésus-Christ.

Une pensée positive

A la paroisse Christ-Roi de l’univers de Pissy, ce sont des centaines de fidèles chrétiens qui ont également célébré la résurrection de leur sauveur.
Le curé de la paroisse, l’abbé Michel Wenceslas Tiendrébéogo, a exhorté les chrétiens à une renaissance. Pâques étant la plus importante fête chrétienne, il a souhaité que les chrétiens cultivent au quotidien, l’humilité, la tolérance et surtout la dignité humaine. «La situation nationale actuelle nous invite à être plus vertueux afin de revenir à un Burkina Faso de paix et de cohésion sociale», a dit le curé de la paroisse. Un message bien entendu par les fidèles. Magloire Tapsoba de la paroisse Christ-Roi de l’univers de Pissy, a assisté à la messe du dimanche avec sa famille. Selon lui, la fête de Pâques est très importante. «Pâques vient nous rappeler que Jésus est mort sur la croix à cause de nos péchés», a-t-il affirmé. Pour cet homme âgé de la trentaine, les catholiques doivent se comporter en petit frère du Christ, méditer et avoir une pensée positive en ces moments troublés.
Cette célébration a été le lieu pour la communauté catholique de Pissy, de prier pour le pays à l’instar des autres paroisses de la capitale et de l’Eglise burkinabè. «Nous avons prié pour qu’il retrouve sa paix d’antan et que nous puissions circuler comme avant au Burkina Faso», a soutenu M. Tapsoba. Pour Marie Pauline Porgho, vendeuse d’objets de piété, la fête pascale est une occasion de demander à Dieu de libérer notre pays des forces du mal, à l’image de ce qu’il a fait pour son peuple en le faisant sortir de l’esclavage d’Egypte. «Nous prions Dieu d’unir nos cœurs davantage et de nous aider à faire sortir le Burkina Faso des difficultés dans lesquelles, il se trouve. Nous souffrons beaucoup. Car, nous avons des enfants qui sont des agents de force de défense et de sécurité et nous avons peur pour eux qui défendent la patrie», a-t-elle dit.

Arnaud Fidèle YAMEOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.