21e édition de la JNP: Le Premier ministre encourage les producteurs modèles

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a été séduit par le champ de riz et de maïs de Nahondomo Palenfo à Tonkar

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a visité une exploitation de cultures de contre-saison et une unité de transformation de manioc, le vendredi 26 avril 2019 à Gaoua.

A la faveur de la 21e Journée nationale du paysan (JNP), le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, est allé s’enquérir de l’état d’une exploitation agricole et d’une unité de transformation de manioc, le vendredi 26 avril 2019 dans la cité de Bafuji. L’exploitation agricole visitée est la propriété de Nahondomo Palenfo.

Elle a une superficie de 40 ha avec quatre ha emblavés dont deux ha pour le maïs et 1,5 ha pour le riz. Le champ est situé sur les berges du marigot Poni. Tout en saluant la visite du Premier ministre, M. Palenfo a souhaité l’accompagnement de l’Etat pour résoudre la question d’eau qui mine les productions de contre-saison.

Le chef du gouvernement s’est ensuite rendu dans une unité de transformation de manioc, appartenant à la promotrice Biba Palenfo. Après avoir présenté son unité, elle a fait part de ses difficultés notamment le manque de matières premières et l’exiguïté de l’espace de son unité. S’agissant des perspectives, la promotrice espère acquérir un nouveau site, un four électrique et une éplucheuse.

Dans la même logique, elle envisage réaliser un forage, et conquérir de nouveaux marchés. Selon Christophe Dabiré, la JNP ne doit pas seulement être célébrée dans les salles avec des discours et les visites des stands d’exposition des produits agricoles d’où sa sortie de terrain.

Il a ajouté que le champ et l’unité de transformation de manioc visités ont été proposés parce que les acteurs sont des modèles dans leur secteur. «Venir sur ces lieux est une manière d’encourager et de donner des conseils aux acteurs pour des actions efficientes», a-t-il laissé entendre. Pour lui, ces initiatives sont à féliciter, car ces acteurs contribuent à résoudre les questions d’emploi au Burkina Faso.

Evariste YODA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.