Message de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME) face au drame de Sirgadji

La tragédie que vient de vivre l’Eglise Evangélique à Sirgadji dans le Soum interpelle toute l’Eglise du Burkina Faso.

Tous les fidèles très touchés et très marqués par ce drame expriment leur tristesse et leur désolation. Ce faisant, la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME) invite toutes les Eglises à la prière à travers le territoire national.

La Fédération présente aux familles des victimes,   à l’Eglise des Assemblée de Dieu (AD) du Burkina Faso, à la région des AD de Djibo et à tout le Corps de Christ ses condoléances les plus attristées. Elle souhaite un prompt rétablissement à tous ceux qui ont été blessés ou traumatisés lors de ce drame odieux.

Elle demande à toutes les dénominations d’organiser des cultes d’invocation dans les Eglises de leur ressort pour demander au Seigneur Jésus d’apporter la paix parmi les populations du Burkina Faso meurtries et qui pleurent depuis  plus de deux années leurs enfants.

Que les Organisations chrétiennes s’investissent également dans la recherche de la paix, par des prières et des formations de la jeunesse burkinabè, afin d’impliquer toutes les couches de la population à la quête de la cohésion sociale et du mieux-vivre ensemble. Pas plus tard que le 19 avril 2019 dans  un  message à l’occasion de Pâques, la fédération vous exhortait à  unir vos efforts dans la prière et à travers toute action dans le sens de consolider la paix, la cohésion et le vivre-ensemble devenus malheureusement la cible de ceux qui nous attaquent.

Elle y exprimait également sa compassion et sa solidarité à toute la Nation qui traverse des moments difficiles.

Dimanche dernier il n’y a pas que l’église de Sirgadji qui a été attaquée, ce sont  les valeurs de tolérance, de pardon et d’amour qui ont toujours guidé notre pays qui ont été touchées. La liberté de culte consacrée par notre Loi fondamentale a  été ainsi bafouée.

Nous invitons tous les Burkinabè en particulier les fidèles chrétiens à ne pas se tromper d’ennemi.  Lisez entre les lignes pour comprendre les desseins inavouables de ceux qui nous attaquent afin de  ne pas tomber dans leur piège. Face à la haine aveugle, demandons à Dieu de nous donner la force de répandre l’amour, qui fait de nous les enfants de Dieu. L’unité du corps de Christ ainsi que celle de toute la Nation doivent être préservées à tout prix.

Que Dieu bénisse notre cher  pays !

Ouagadougou, le 30 avril 2019

 

Pour la Fédération

 

Le Président

 

Pasteur Henri YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.