Déclassement de Kua : «Ce n’est qu’un avis», Hamidou Baguian, chargé de l’environnement

Le directeur technique municipal chargé de l’environnement et du développement durable de la commune de Bobo-Dioulasso, Hamidou Baguian a souligné que le déclassement de la forêt relève du Conseil des ministres.

Le projet de déclassement de la forêt classée de Kua dans la commune de Bobo-Dioulasso pour y construire un centre hospitalier universitaire fait de gorges chaudes. Le conseil municipal a pris le 19 avril 2019 une délibération dans ce sens. Le directeur technique municipal chargé de l’environnement et du développement durable de la commune de Bobo-Dioulasso que nous avons rencontré, le lundi 29 avril, explique le sens de la délibération.

Le conseil municipal de Bobo-Dioulasso a adopté le 19 avril 2019 une délibération portant avis favorable pour le déclassement d’une superficie de 160 000 m2 de la forêt classée de Kua pour la construction d’un centre hospitalier dans la commune. Pour le directeur technique municipal chargé de l’environnement et du développement durable de la commune de Bobo-Dioulasso, Hamidou Baguian, rencontré le 29 avril, la délibération en question n’est pas une autorisation de déclassement de la forêt, mais un avis favorable que la commune a émis à la suite d’une requête du ministère de la Santé.

En effet, à en croire M. Baguian, plusieurs sites avaient été identifiés à Bobo-Dioulasso pour accueillir le centre hospitalier. Mais le principal partenaire pour la construction de ce centre de référence qu’est la Chine populaire a identifié une partie de la forêt classée de Kua, en bordure de la route nationale n°1, à l’entrée de la ville. Le ministère de la Santé a alors saisi la commune de Bobo-Dioulasso pour demander son avis afin d’enclencher la procédure de déclassement en collaboration avec son homologue de l’Environnement.

La forêt de Kua étant une forêt nationale, seul le conseil des ministres est habilité à la déclasser, a précisé Hamidou Baguian. Le conseil municipal s’est alors réuni et a donné son avis favorable au déclassement de la forêt classée. «Il revient au ministère de la Santé qui va prendre attache avec celui de l’environnement en vue d’initier toute procédure qui vaille afin de permettre au conseil des ministres de prendre un décret de déclassement s’il y a lieu. C’est un processus dans lequel la commune n’est pas le point de départ, ni le point de fin.

C’est un maillon intermédiaire qui émet un avis conformément à la règlementation en vigueur», a souligné le chargé de l’environnement à la commune. Selon son explication, la commune a donné un avis favorable parce que le ministère de la Santé a promis en compensation de reverdir un espace de 30 hectares dans la commune. Aussi émettre un avis défavorable pourrait s’apparenter à un refus de la commune de voir construire l’hôpital à Bobo-Dioulasso, selon notre interlocuteur.

Du reste, a-t-il dit, il reviendra au gouvernement de prendre la décision qui convient au cas où le conseil des ministres rejetterait le projet de délassement de la forêt classée de Kua. Le projet de construction du centre hospitalier dans la commune est conduit par le gouvernement burkinabè. La commune
de Bobo-Dioulasso n’est que le bénéficiaire.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.