Région du Sahel 40 millions FCFA pour 10 PME

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat en partenariat avec la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso, a remis des équipements à dix Petites et moyennes entreprises (PME) de la région du Sahel, le vendredi 3 mai 2019 à Ouagadougou.

Dans le cadre de l’initiative pour le renforcement du capital productif des Petites et moyennes entreprises (PME), dix d’entre elles de la région du Sahel ont reçu des équipements pour améliorer leur compétitivité. D’une valeur de 40 millions FCFA, ces lots de matériels ont été mis à leur disposition par le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA), en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Il s’agit entre autres d’équipements complets de matériels de transformation de produits agro-sylvo-pastoral, de produits forestiers non ligneux, de production de savon, de travail de cuirs et peaux, de fabrication de bijoux, de transformation et conservation de lait. Selon le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, la question d’équipement plombe très souvent le développement des PME en dépit de leur fort potentiel. «C’est dans ce sens que nous avons monté cette initiative qui consiste à équiper dix PME de chaque région du Burkina en matériel de travail» a-t-il précisé. Pour le choix des entreprises de la région du Sahel, le ministre Kaboré a indiqué que des missions ont été effectuées sur le terrain pour analyser leurs besoins, notamment avec les experts du ministère et la CCI-BF. C’est à l’issue de ce processus qu’il a été convenu de combler les besoins d’équipements des PME à concurrence de 4 millions FCFA chacun. «Avec le secteur privé, notamment la Chambre de commerce, nous avons ouvert deux comptes bancaires et nous avons fait appel à une contribution» relève Harouna Kaboré.

Une initiative saluée par les acteurs

Pour lui, l’octroi des équipements permet aux PME déjà en activité d’utiliser le peu de ressources dont ils disposent comme fonds de roulement. «Si on continue dans ce sens et qu’on arrive à équiper les dix PME par région, nous avons une base solide pour continuer à rêver d’une mini- industrialisation à travers les régions», a poursuivi. M. Kaboré. L’initiative pour le renforcement du capital productif intègre également des volets de formation et de suivi-évaluation sur le terrain. Il a donc invité les bénéficiaires à une bonne utilisation du matériel et remercié les partenaires techniques et financiers qui les accompagnent dans l’initiative. Le représentant des bénéficiaires, Adama Hamadoum, s’est réjoui du soutien. «Les PME occupent près de 80% de l’économie du Burkina Faso. Soutenir ce secteur revient à consolider le tissu économique du pays dans son ensemble en termes de création d’emplois et de richesse», a-t-il relevé. Il a donc exhorté ses paires à plus d’ardeur au travail afin d’atteindre de bons résultats. Le vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Oumarou Yugo, pour sa part, a indiqué que l’équipement des PME est une des pistes préconisée pour pallier la léthargie constatée dans le secteur de l’industrie au Burkina Faso.

Lassina BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.