Crise politique au Bénin : Des émissaires de Talon à Kosyam

Rien n’a filtré du contenu du message que le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré (droite), a reçu de son homologue béninois.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu le jeudi 9 mai 2019 à Ouagadougou, une délégation du gouvernement béninois, conduite par le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République du Bénin, Pascal Irénée Koupaki.

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a dépêché un émissaire auprès de son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 9 mai 2019 à Kosyam. Le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République du Bénin, Pascal Irénée Koupaki, accompagné de son collègue en charge des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbenonci, a remis un message du président Talon au chef de l’Etat burkinabè.

Rien n’a filtré du contenu du document, de même que les échanges entre la délégation béninoise et le président du Faso. La même mission était dans la matinée à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, où elle a transmis également un message au président ivoirien, Alassane Ouattara dont le contenu n’a pas été non plus dévoilé.

Cette tournée sous régionale de l’équipe gouvernementale béninoise se déroule dans un contexte où leur pays est secoué par une crise politique née des élections législatives. En effet, l’opposition n’a pas pu présenter de candidats pour cause d’une loi controversée qui a durci les conditions d’éligibilité.

Cette visite intervient également dans un contexte sécuritaire difficile dans la sous-région avec l’enlèvement, le 1er mai 2019, de deux touristes français et leur guide béninois, dans le parc national de la Pendjari, une zone forestière frontalière avec le Bénin. Quelques jours après, le corps du Béninois a été retrouvé dans la même zone.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.