Le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a mis officiellement en service, les réseaux électriques de 21 localités, du 10 au 12 mai 2019, dans les régions du Centre-Ouest et des Hauts-Bassins.

Les populations des communes rurales de Pouni, Sabou (Centre-Ouest) et de Koumbia, Karangasso-Vigué (Hauts-Bassins) sont désormais branchées au réseau de la Société nationale d’électricité du Burkina (SO-NABEL). Après près de trois ans d’attente, marqués souvent par le désespoir, elles sont enfin sorties de l’obscurité avec la mise en service officielle, le vendredi 10 mai 2019 à Nariou et le dimanche 12 mai 2019 à Makognadougou, des installations électriques des localités où elles vivent. Ainsi, ce sont au total 21 villages dont respectivement huit dans le Centre-Ouest et 13 dans les Hauts-Bassins qui ont été électrifiés à travers une cérémonie solennelle présidée par le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo. Celui-ci a, en effet, rappelé que l’électrification des contrées rurales s’ins-crivent dans le cadre d’augmenter le taux d’électrification dans ces milieux à 19% d’ici à 2020 contre 3% en 2015. Avec la poursuite de l’opération, par ricochet, le taux de 23% en 2015 de la population totale ayant accès à l’électricité va passer à 45% en 2020, comme l’a voulu, selon lui, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.
A Nariou, tout comme à Makognadougou, le mi-nistre Ouédraogo a rassuré les populations de leur prise en charge par le réseau de la nationale d’électricité à travers l’utilisation de compteurs prépayés (plus de 100 000 à Koumbia et Karangasso-Vigué). Et ce, a-t-il expliqué, pour éviter les difficultés de trésorerie rencontrées auparavant par des coopératives d’électricité (COOPEL) ayant mis à mal la cohésion sociale.

Le paiement régulier des factures encouragé

Il a, dans la même lancée, appelé les consommateurs qui utilisent pour le moment le compteur ordinaire à s’acquitter de leurs factures régulièrement et à bonne date. Mais en attendant, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a annoncé le renforcement des capacités des COOPEL et les a invitées à plus de professionnalisme et à renouveler leurs instances. Les COOPEL constituant pour le moment l’interface entre les bénéficiaires et la SONABEL ont, par leur porte-parole, soumis des doléances au Dr Bachir Ismaël Ouédraogo. C’est le cas du représentant du président de la COOPEL de Makognadougou, Noël Gnoumou qui a sollicité la création d’un projet de production solaire à injection directe dans le réseau de la SONABEL. Le ministre Ouédraogo l’a rassuré, à cet effet, en évoquant l’installation prochaine de mini centrales solaires au profit de plus de 100 villages et de l’octroi de 100 000 kits solaires aux milieux ruraux et non bénéficiaires du réseau électrique. Il a, en outre, fait cas d’un investissement de plus d’un milliard F CFA dans les Hauts-Bassins pour sortir une dizaine de villages sur 79 de l’obscurité. Le directeur général de l’Agence burkinabè d’électrification rurale (ABER), ex-Fonds de développement de l’électrification (FDE), Ismaël Somlawendé Nacoulma, a, pour sa part, traduit sa satisfaction de voir ces espaces ruraux électrifiés. Il a rappelé que la mission essentielle de l’ABER est de promouvoir l’accès des populations rurales à l’électricité et d’améliorer leurs conditions de vie. Cette mise sous tension dans ces campagnes a été rendue possible grâce au Projet d’appui au secteur de l’électricité (PASEL) sur financement de la Banque mondiale et également à la Société générale de travaux électriques (SOGETEL) pour son appui technique.
Quant aux bourgmestres des différentes localités, ils ont tous salué l’évènement qui, selon eux, va booster le développement socio-économique desdites loca-lités.
En marge de ces cérémonies de mise sous tension, le ministre Ouédraogo a échangé avec les populations de Solenzo (Boucle du Mouhoun), Bama (Hauts-Bassins) et Sindou (Cascades) pour trouver des solutions pérennes aux problèmes d’électricité rencontrés par les COOPEL. L’occasion faisant le larron, il a, au nom de son homologue des infrastructures, annoncé le bitumage très prochain de la route Solenzo-Koundoungou.

Boukary
BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.