Rupture collective de jeûne : Les diplomates prient pour le Burkina                          

Le corps diplomatique accrédités au Burkina Faso a été convié à une rupture collective de jeûne, le dimanche 2 juin 2019, à la résidence du ministre des affaires étrangères sis à Ouaga 2000.

Le mois de Ramadan tire inexorablement vers sa fin. Pour témoigner sa reconnaissance au corps diplomatique pour leur soutien aux efforts de paix et de développement au Pays des Hommes intègres, le président du Faso leur a convié à une rupture collective de jeûne. Cette cérémonie a eu lieu à la résidence du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Alpha Barry. A 18H30 mn, heure de la rupture, les convives ont partagé des mets les uns avec les autres conformément à la tradition islamique. « Cette rupture est une initiative du président du Faso à l’endroit corps diplomatiques accrédités au Burkina Faso »,  a rappelé M. Barry. Au nom du président Roch Kaboré, il a traduit sa reconnaissance aux diplomates pour leurs actions en faveur du raffermissement des religions, de la cohésion sociale, du développement et de la paix. Ce mois a été un mois d’épreuves, a reconnu Alpha Barry.

Il a expliqué en ce mois béni de Ramadan, la cohésion sociale a été durement attaquée à travers les attaques terroristes qui ont visé les lieux saints et des leaders religieux (protestants, catholiques, musulmans). « Chacun de vous a prié et en cette fin du mois de jeûne que vos prières qui ont été faites ramènent définitivement la paix, la sécurité et surtout la cohésion au plan religieux et social », a dit le ministre aux diplomates. Il a ajouté : « le Burkina compte encore sur vous pour le renforcement des relations d’amitié et de coopération avec vos pays et vos institutions surtout sur les efforts que vous déployez pour une meilleure coopération sécuritaire en vue de renforcer les forces de défense et de sécurité au plan national et du G5 Sahel pour vaincre la menace terroriste ». L’ambassadeur du Maroc par ailleurs doyen des diplomates, Farhat Bouazza a remercié le Président du Faso qui leur a réuni en cette soirée pour une rupture du jeûne et de prière. Le Burkina Faso est une mosaïque de croyances qui a toujours vécu ensemble en paix, malgré les tentatives de certains groupes qui essaient de fomenter des coups pour monter les Burkinabè les uns contre les autres, a dit le doyen des diplomates. «Nous souhaitons la paix, le développement et la prospérité pour le Burkina Faso », a-t-il souhaité.

Abdel Aziz NABALOUM

emirathe@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.