La Fédération burkinabè de karaté do a présenté ses médailles au PAN.

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a successivement reçu en audience, le jeudi 6 juin 2019 à Ouagadougou, les femmes députées, une délégation de la Fédération burkinabè de karaté do et le Syndicat des secrétaires du Burkina Faso (SYNASEB).

Les femmes membres du Parlement burkinabè sont préoccupées par la mise en œuvre des recommandations du forum des femmes, tenu le 15 février 2019 à Ouagadougou. Elles ont rencontré le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, le jeudi 6 juin 2019. A l’issue de l’entretien, la porte-parole des députées, par ailleurs 4e vice-présidente du parlement, Elise Thiombiano, s’est confiée : «Le forum des femmes, tenu le 15 février 2019, a formulé des recommandations et nous sommes venues échanger avec le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, sur la suite réservée à ces conclusions».

Selon la députée, à la fin de la rencontre qui a regroupé des délégations de femmes venues de toutes les régions du pays, un rapport contenant les principales attentes des femmes du Burkina Faso avait été transmis au chef du Parlement. «Mais nous avons estimé qu’il était opportun de le rencontrer physiquement et discuter des possibilités de mise en œuvre effective de ces recommandations», a-t-elle indiqué.

Les femmes ont également évoqué avec le chef du Parlement la loi sur le quota genre qui connaîtra bientôt une révision en vue de corriger les «imperfections» constatées dans son application. «Nous avons prévu organiser des ateliers dans deux régions pour partager davantage le contenu de cette rencontre avec nos sœurs, étant donné que toutes ne pouvaient pas faire le déplacement de Ouagadougou», a fait savoir Mme Thiombiano.

Elle a poursuivi, que ces ateliers régionaux seront mis à profit pour aborder l’épineuse question de la loi sur le positionnement des femmes sur les listes des partis politiques et surtout voir comment harmoniser l’initiative du Parlement avec les textes en cours d’élaboration au ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale.

A en croire les «honorables», le président de l’Assemblée nationale est resté dans sa dynamique, celle de soutenir les femmes. «Il s’est investi personnellement dans l’organisation du forum qui a été un succès. Il a réaffirmé sa disponibilité à accompagner la mise en œuvre des recommandations faites par les femmes et même à envisager des projets de lois visant à faciliter l’application de certaines telles que l’élection d’au moins une femme députeé par province», a laissé entendre la cheffe de délégation.

A la suite des femmes députées, c’est à une délégation de la Fédération burkinabè de karaté do que Bala Sakandé a ouvert ses portes. Conduite par son président, Oumarou Yugo, la fédération est venue présenter des médailles obtenues récemment lors d’une compétition régionale, tenue à Abidjan en Côte d’Ivoire. La rencontre avec le Syndicat national des secrétaires du Burkina Faso (SYNASEB) a mis fin aux audiences de cette journée.

Selon le secrétaire général dudit syndicat, Bourama Ouattara, avec le président Bala Sakandé, il a été question des difficultés auxquelles le corps des secrétaires est confronté, notamment celle en lien avec la carrière professionnelle. «Nous avons essayé en vain de rencontrer le ministre en charge de la fonction publique et nous estimons que c’est un mépris qui ne peut être toléré», s’est-il indigné.

Beyon Romain NEBIE
nbeyonromain@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.