Le chargé de communication du NTDB (1er à droite), Belélé Jérôme William Bationo : «Le NTDB vise à promouvoir les talents cachés de la diaspora burkinabè».

Le comité national d’organisation de la «Nuit des talents de la diaspora burkinabè» (NTDB) a annoncé, au cours d’une conférence de presse, le vendredi 7 juin dernier à Ouagadougou, la tenue de l’évènement, le 19 octobre 2019 à Munich en Allemagne.

La première édition de la «Nuit des talents de la diaspora burkinabè» (NTDB) se tiendra, le 19 octobre 2019 à Munich en Allemagne, sous le thème : «La diaspora au cœur de la coopération Nord-Sud». L’information a été livrée aux hommes de médias au cours d’une conférence de presse animée par le comité national d’organisation de l’évènement dans la soirée du vendredi 7 juin 2019, à Ouagadougou.

Selon la représentante nationale du projet, Aminata Balima, l’objectif de la «Nuit des talents de la diaspora burkinabè», c’est de consolider le sentiment d’attachement des Burkinabè de la diaspora à leur mère patrie, le Burkina Faso, en vue d’optimiser leur contribution au développement du pays.

«Nous attendons à travers cet évènement, faire découvrir et promouvoir sans exception les talents de divers domaines au sein de la diaspora burkinabè active dans les pays hôtes et celle qui s’est distinguée par un retour réussi au pays», a-t-elle expliqué. Aux dires des conférenciers, l’initiative vise, entre autres, à raviver l’attachement de la diaspora à la mère patrie, promouvoir le patrimoine culturel et artistique du Burkinabè auprès de la diaspora et dans leur pays d’accueil, susciter l’esprit de la réussite et consolider la solidarité au sein de cette diaspora.

Pour Mme Balima et son équipe, quatre grands axes animeront cette 1ère édition de l’évènement en octobre prochain, en terre allemande.

Il s’agit d’un panel, d’une émission télévisée, un podium d’animation artistique et d’une soirée-gala dénommée la nuit des récompenses. «La NTDB n’est pas un évènement pour distribuer de l’argent à des individus. Mais pour favoriser la visibilité des différents talents en vue de favoriser leur promotion», a laissé entendre le chargé de communication, Belélé Jérôme William Bationo. Les organisateurs ont, par ailleurs, lancé un appel aux personnes de bonne volonté pour un soutien conséquent à cet évènement.

En rappel, le NTDB est un projet de Alfred Ouoba, un promoteur culturel burkinabè, depuis plus de 20 ans et délégué au Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur (CSBE), qui a, à son actif, l’organisation de plusieurs évènements culturels dont le plus illustratif est le festival Dilemu au Gourma (FESDIG).

Mamourou BENAO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.