Les sports pour personnes handicapées ont désigné leurs champions de la saison 2018-2019, le samedi 15 juin 2019 à Ouagadougou. Environ 170 athlètes issus de 22 clubs ont pris part aux diverses compétitions.

Les rideaux sont retombés le samedi 15 juin 2019 à Ouagadougou pour la saison 2018-2019 des sports pour personnes handicapées. 170 athlètes issus de 22 clubs ont rivalisé autour des épreuves de l’athlétisme et également en basket ball, fauteuil roulant et en torball. Après une journée de compétition, Assiatou Sana de Tenkodogo, à l’épreuve des 100 m intellectuel Dames, est championne de la saison avec un temps de 16s 7. Chez les hommes, Seydou Traoré de Bobo-Dioulasso, est monté sur la plus haute marche du podium, grâce à son temps de 12s 5. Au 8000 m hanbike Dames, Rasmata Nikiema de handicap solidarité a franchi la 1re la ligne d’arrivée en 26mn22s. Chez les hommes, la couronne est revenue à Bouma Thierry Paré, également de handicap solidarité en 16mn06s. Au lancer de poids handicap moteur hommes, Oumarou N’Ziba de handicap solidarité, a eu le meilleur jet (5m84). Toujours dans cette même épreuve, mais en moteur Dames, Victorine Guissou de Koudougou est championne avec un jet de 4m64. Chez les auditifs hommes, toujours dans la même épreuve, Razack Ouattara de Gaoua a effectué le meilleur jet (8m76). Au sortir de cette saison, le président de la Fédération burkinabè des sports pour personnes handicapées (FBSPH), Guy Yaméogo, a affirmé que ces athlètes ont besoin de s’épanouir comme les autres. «Ils se trouvent une seule fois dans l’année par faute de moyens. Les athlètes ont besoin de plus de compétitions afin d’améliorer leurs performances» a-t-il laissé entendre. Avant de poursuivre : «Au-delà de la subvention du ministère, on fait appel à de bonnes volontés. Nous avons quatre sensibilités qui compétissent à ce championnat. Elles le font en une journée. Franchement c’est très difficile. Si on avait plus de moyens, on allait faire l’athlétisme aujourd’hui et les sports collectifs le lendemain pour que chaque athlète ne se sente pas obliger de courir à midi et compétir dans les sports collectifs le soir». Passée la compétition, place aux récompenses. Dans les épreuves individuelles, les athlètes classés premiers ont reçu des médailles d’or et une enveloppe de 20 000 FCFA. Quant aux vice-champions, ils ont reçu des médailles d’argent, une somme de 15 000 FCFA. Enfin, les occupants du bas du podium sont repartis avec des médailles de bronze et un montant de 10 000 FCFA. Les champions dans les sports collectifs ont reçu une enveloppe de 80 000 FCFA contre 55 000 aux deuxièmes et 35 000 FCFA pour les troisièmes.

Ollo Aimé Césaire HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.