Les Centres hospitaliers universitaires (CHU) Yalgado-Ouédraogo du Burkina Faso et Ibn-Sina du Maroc, ont formalisé leur partenariat, vieux de quelques années, par la signature d’une convention le mardi 18 juin 2019 à Ouagadougou.

La coopération entre les Centres hospitaliers universitaires (CHU) Yalgado- Ouédraogo du Burkina Faso et Ibn-Sina du Maroc est désormais officielle. En effet, le «mariage» entre les deux structures s’est matérialisé, le mardi 18 juin 2019, à travers une signature de convention. Selon le directeur général du CHU Ibn- Sina de Rabat, Abdelkader Errougani, cet accord maroco-burkinabè s’articule autour de trois axes principaux : le médical, le paramédical et le managérial. Pour ce qui est des soins hospitaliers, il a indiqué qu’ils vont essentiellement concerner la prise en charge de la pathologie Otorhinolaryngologie (ORL), de l’insuffisance rénale et de la réanimation. En outre, par le biais de cette convention, des spécialistes de la santé du Burkina vont effectuer des stages de courte durée au Royaume chérifien pour renforcer leurs capacités et partager leurs savoir-faire avec leurs collègues marocains. «Notre partenariat va non seulement s’intéresser au développement de la formation, des soins et de la recherche qui sont des missions du CHU, mais aussi à la mise à disposition de notre expérience à l’hôpital Yalgado dans le domaine managérial» a poursuivi M. Errougani. Il a, par ailleurs, précisé que tout cela concourt à la prise en charge du patient burkinabè. «Nous allons bénéficier de l’expérience burkinabè, participer à des projets communs de recherche», a-t-il dit. Le directeur général du CHU Yalgado- Ouédraogo, Constant Dahourou, a, quant lui, salué cette coopération au regard des défis de son hôpital. «Il faut avoir une vision de développement d’un hôpital pour pouvoir asseoir de manière pratique ce qu’il faut. C’est à travers ce genre de coopération stratégique et opérationnelle que nous allons lancer la réflexion dans le domaine du management de l’hôpital Yalgado» a-t-il conclu. Pour l’ambassadeur du Royaume du Maroc au Burkina, Farrhat Bouazza, ce partenariat entre les CHU Yalgado-Ouédraogo et Ibn- Sina entre dans le cadre de la vision donnée par le roi Mohamed VI dès sa prise du pouvoir à savoir : «mettre l’expérience marocaine à la disposition des pays de l’Afrique pour un rapprochement». Et d’ajouter que le souverain marocain porte beaucoup d’intérêt aux pays sud- sahariens dont le Burkina Faso. Le Dr Corneille Traoré, représentant la ministre de la Santé, a salué l’excellence des relations entre le Maroc et le Burkina Faso, matérialisée par la «célébration de ce mariage» au grand bonheur des patients marocains et burkinabè. Le CHU Ibn-Sina de Rabat est un ensemble de neuf hôpitaux et d’un centre de traitement dentaire.

Arnaud Fidèle YAMEOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.