Université de Ouahigouya : 23 nouveaux disciples d’hippocrate

Les 23 médecins ont prêté serment au cours de la cérémonie.

La toute première promotion de docteurs en médecine de l’université de Ouahigouya a prêté serment, le jeudi 20 juin 2019. La cérémonie, qui a eu lieu sur le nouveau site de l’université, a connu la présence de plusieurs sommités du monde universitaire et des autorités gouvernementales.

23 nouveaux médecins (14 hommes et 9 femmes) ont prêté serment au cours d’une cérémonie solennelle placée sous le patronage du Président du Faso, représenté par la ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga et le parrainage du Dr Smaïla Ouédraogo, secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST.

Au nom des autorités académiques de l’école supérieure des sciences de santé de l’université de Ouahigouya, le Pr Adama Ouédraogo, président du jury, a déclaré docteurs en médecine, diplômés d’Etat les impétrants et les a invités à s’inscrire à l’Ordre national des médecins, afin de pouvoir exercer librement leur métier. En présence des parents, amis et connaissances, des présidents de l’université de Ouahigouya, Pr Laurent Ouédraogo et de celui Joseph-Ki-Zerbo, Pr Rabiou Cissé ainsi que les Prs Arouna Ouédraogo et Abdoulaye Ouédraogo, Antoine Béré anciens présidents de l’université de Ouahigouya, ces nouveaux médecins entièrement formés à Ouahigouya ont prêté serment.

Ils ont promis et juré d’être fidèles aux lois de l’honneur et probité dans l’exercice de la médecine, à ne jamais divulguer les secrets médicaux, etc. Le porte-parole de la cuvée de médecins mis à la disposition de la nation burkinabè, le désormais docteur en médecine Théophile Nikièma, a remercié l’Etat burkinabè, les différents professeurs qui leur permettent aujourd’hui d’entrer dans la vie professionnelle après huit ans d’apprentissage théorique et pratique. «Chers maîtres, chère population, soyez rassurés de notre engagement à être irréprochables dans le métier, car, plus qu’une profession, la médecine est un art, un sacerdoce que nous devons incarner au quotidien pour le bien-être de nos patients et pour l’honneur de ceux qui nous ont formés», a indiqué Dr Nikièma.

Après les conseils du Dr Smaïla Traoré à ses filleuls, le Pr Claudine Lougué, ministre de la Santé, au nom du président du Faso a félicité les lauréats. La première responsable du département de la santé a indiqué que cette sortie de promotion entre en droite ligne de la politique sanitaire, déclinée dans le PNDES dans son volet développement du capital humain. Pr Lougué a invité les nouveaux médecins à être combatifs tout en restant aptes à servir le peuple burkinabè partout où le besoin se fera sentir.

Philibert NIKIEMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.