Le 6 juin 2019, Kantigui informait ses lecteurs qu’un enseignant dans la commune de Koti dans les Hauts-Bassins, a tenté de violer son élève de CP2, âgée de 8 ans. Mais le « ravisseur », gardé à vue dans les locaux du commissariat de Founzan, avait finalement été libéré sans poursuite. Suivant de près le dossier, Kantigui a appris aux dernières nouvelles que le violeur aurait été arrêté et déféré à la Maison d’arrêt et de correction de Boromo, le 27 juin 2019. En attendant la suite du dossier, Kantigui tient à remercier l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à ce que justice soit rendue à la fillette victime de cet acte ignoble.


Un présumé voleur à la délibération du BAC

Kantigui n’a de cesse d’inviter ses concitoyens à la prudence. Et pour cause, profitant généralement de leur inattention, des voleurs leur soutirent portefeuilles, téléphones portables et autres objets précieux. Le 1er juillet 2019, aux environs de 13h, Kantigui a été témoin d’une « opération » qui a mal tourné pour un voleur au Lycée Philippe- Zinda- Kaboré, lors de la proclamation des résultats du Baccalauréat. En effet, pendant qu’un candidat se débattait pour voir le tableau d’affichage, il s’est vu dérober son téléphone portable dans la poche arrière de son pantalon. Une fille qui a suivi l’action, lui a soufflé de suivre le présumé voleur. Se sentant suivi, celui-ci, qui n’est pas un élève, s’est précipité vers la porte de sortie du lycée. Malheureusement, a remarqué Kantigui, il sera très vite rattrapé par la police, alertée par le propriétaire du portable. Seulement, l’appareil n’a pas été retrouvé sur lui. Interrogé, le supposé voleur a nié les faits. Toutefois, l’individu a été conduit au commissariat pour de plus amples explications.


Conseil municipal de Gourcy : la hache de guerre enterrée ?

Le conseil municipal de Gourcy a tenu sa deuxième session ordinaire de l’année, le mardi 25 juin 2019. Et comme d’habitude, Kantigui, en bon citoyen, a été témoin des débats sur la gestion des affaires de cette collectivité. Il a été agréablement surpris de constater que 83 conseillers sur 94 ont répondu présents. Mieux, c’est le bourgmestre qui a présidé la session, entouré de ses deux adjoints, chose que l’on n’avait plus vu depuis la suspension du maire à la suite d’ une crise. Kantigui se rappelle que le même conseil peinait à réunir le quorum pour délibérer. A l’ouverture de la session portant essentiellement sur l’adoption du compte administratif, du compte de gestion 2018 et du budget supplémentaire, Kantigui était septique sur l’issue de la rencontre. Mais contre toute attente, les débats se sont déroulés dans la sérénité et la courtoisie. Cela signifie-t-il la fin des hostilités ? Cette question de Kantigui n’a pas eu de réponse auprès du maire et de ses deux adjoints. «Nous sommes de retour pour reprendre le travail et si la compréhension et le respect mutuel sont au rendez-vous, tant mieux», a cependant confié un conseiller frondeur. Kantigui ose croire que c’est la fin des inimitiés entre camarades politiques dans la cité de Naaba Yadéga.


Bittou et ses interminables coupures de courant

Il a fallu que Kantigui fasse récemment un séjour de 48 heures à Bittou pour comprendre la douleur des habitants de cette ville. En effet, lors de son passage, il a comptabilisé en 24 heures, cinq coupures de courant qui ont duré parfois plus de 2 heures chacune. Pire, une coupure intervenue à 22 heures a duré jusqu’au lendemain dans la matinée. Le tuteur de Kantigui lui a signifié que ces délestages durent depuis près de quatre mois. « Chaque fois qu’on approche la SONABEL, elle nous dit que le problème vient du Ghana voisin (interconnexion), alors que dans les villages ghanéens frontaliers avec Bittou, il y a le courant », a lâché l’interlocuteur de Kantigui. Selon une autre source, le problème serait dû à « des installations moins performantes qui n’arrivent plus à satisfaire la demande locale ».


La Caisse des dépôts et consignations se met en place

C’est avec joie que Kantigui a appris que la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso (CDC-BF) prendra bientôt son envol. Selon des sources dignes de foi, la commission de surveillance de la structure sera installée, le vendredi 5 juillet 2019. Kantigui se rappelle que deux mois après son départ de la Primature, Paul Kaba Thiéba, s’est vu confier la direction générale de la CDC-BF. Il se réjouit, d’autant plus que des projets structurants attendent cet établissement public à statut spécial. En effet, avec une dotation initiale de 20 milliards de francs CFA, la CDC est l’alternative la plus crédible et la plus sérieuse pour apporter des solutions efficaces aux investissements massifs, selon les économistes. Après le cérémonial d’installation de la commission de surveillance, tous les regards seront braqués sur l’ancien chef de gouvernement. Kantigui espère qu’en fin connaisseur du monde des finances et en tant qu’un des initiateurs de cette Caisse, Paul Kaba Thiéba saura mettre à contribution son expertise pour réussir sa mission.


Koudougou : les jeunes du MPP sonnent la mobilisation

Kantigui a ouï dire qu’après Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, Koudougou accueille, le samedi 6 juillet 2019, l’assemblée générale régionale des jeunes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) du Centre-Ouest. La rencontre se tiendra autour du thème : « Mise en œuvre du Programme présidentiel et défi sécuritaire : quelle contribution de la jeunesse MPP du Centre-Ouest ? ». L’informateur de Kantigui a également précisé que l’activité sera parrainée par El Hadj Seydou Zagré, directeur de cabinet du président du Faso. Le comité d’organisation dirigé par le secrétaire national chargé des jeunes du MPP, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, est à pied d’œuvre pour la réussite de cet évènement. A l’occasion, a noté Kantigui, un hommage sera rendu aux militants, Joseph Gildas Bakyono et Joseph Bruno Bapina, décédés suite à un accident de la circulation en territoire ivoirien le 24 juin dernier.

Kantigui

kantigui2000@gmail.com (00226) 25 31 22 89

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.