Exploitation minière artisanale 2018-2019 : Les sites d’orpaillage fermés jusqu’en octobre

Le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani (2e à gauche) fermant officiellement tous les sites d’orpaillage au Burkina Faso pendant la saison des pluies.

Le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, a fermé officiellement le vendredi 5 juillet 2019 le site de Bouda dans la commune de Yako, dans la région du Nord, et à travers lui, tous les sites d’exploitation minière artisanale sur toute l’étendue du territoire. La reprise est prévue pour les mois d’octobre et novembre 2019, en fonction des zones.

Les orpailleurs devront attendre le mois d’octobre pour reprendre leurs activités. Pour éviter des éboulements ou inondations dans des sites d’exploitation minière artisanale qui occasionnent souvent des pertes en vies humaines, le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, a fermé officiellement, le vendredi 5 juillet 2019, le site de Bouda, situé dans la commune de Yako.

Ainsi toutes les activités sur les autres sites d’exploitation artisanales de l’or du pays sont suspendues. L’objectif de cette suspension, selon le ministre est de minimiser les risques de pertes en vies humaines. Ainsi, du 1er juin au 31 octobre 2019, les sites dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, du Centre-Est, du Centre-Ouest, du Centre-Sud, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest resteront fermés.

Pour ce qui concerne les régions du Centre, du Centre-Nord, du Nord, du Plateau central, du Sahel et de l’Est, les activités d’orpaillage sont suspendues du 30 juin au 30 septembre 2019. «Un communiqué va être diffusé sur toutes les ondes dans les différentes localités en vue d’une large sensibilisation.

Aussi, des sorties terrains seront organisées pour sensibiliser les artisans miniers. Si nous constatons que la mesure n’est pas respectée, des forces de défense et de sécurité veilleront à son application», a expliqué le directeur général de l’Agence nationale d’encadrement des exploitations minières artisanales et semi-mécanisées (ANEEMAS), Salofou Trahoré.

Les artisans miniers invités au respect de la mesure

Les sites d’orpaillage artisanal resteront fermés jusqu’en octobre prochain.

Tenue sous le thème : «Artisanat minier dans le contexte sécuritaire burkinabè : quelle stratégie pour une exploitation sécurisée», la campagne d’exploitation minière artisanale 2018-2019 a servi de cadre pour sensibiliser et interpeller les artisans miniers à dénoncer toute personne suspecte.

Car, de l’avis du chef de département, les sites semblent être le refuge des terroristes, en témoignent des cas retrouvés sur certains sites des régions de l’Est, du Sahel et du Centre-Est. «C’est pour cette raison que tous les sites de la région de l’Est ont été fermés depuis le 27 mars 2019. Alors les acteurs sont donc invités à faire de la sécurité des sites d’exploitation une préoccupation essentielle car cela y va de la survie des hommes et des femmes qui y travaillent et gagnent leur vie», a souligné le ministre Idani.

Il a souhaité que les orpailleurs s’engagent à la surveillance des sites et au respect des périodes de suspension des activités. A cet effet, le représentant des orpailleurs du site de Bouda, Sambo Sawadogo, a réaffirmé l’engagement de tous les acteurs au respect de la mesure. D’ailleurs, pour assainir le milieu, l’ANEEMAS a procédé à une réforme du secteur. «Ainsi, un comptoir unique a été créé.

Dorénavant, il existe des cartes pour chaque type d’artisan (exploitant, collecteur, intermédiaire ou prestataire de service)», a précisé M. Idani. Selon le DG de l’ANEEMAS, déjà 1500 artisans ont été identifiés. A cela s’ajoute, l’organisation spatiale des sites en zone d’extraction, de traitement et d’habitation. La cérémonie a pris fin par une plantation d’arbres.

Fleur BIRBA

fleurbirba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.