La section provinciale a appelé les militants à soutenir le candidat qui sera légalement désigné par le parti.

Les responsables de la section provinciale du Yatenga du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont animé une conférence de presse, le samedi 13 juillet 2019 à Ouahigouya. La crise que traverse le parti était au menu de la rencontre avec les hommes des médias.

Une conférence de presse, «par devoir de redevabilité». C’est en ces termes que le Secrétaire général (SG) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) du Yatenga, Oumarou Barou Ouédraogo, a qualifié la rencontre organisée, le samedi 13 juillet 2019 à Ouahigouya, avec les hommes de presse.

Ladite conférence de presse, a-t-il d’emblée dit, vise à informer les militants et sympathisants du parti, après la tenue du 7e congrès du CDP et le renouvellement récent des structures au Yatenga. Le principal orateur du jour a laissé entendre, que l’actualité politique nationale a mis l’ex-parti au pouvoir sous le feu des projecteurs à travers une «pseudo crise».

Le SG du CDP/Yatenga a rassuré l’opinion publique et les militants, que le CDP-Yatenga va bien, en témoigne le fonctionnement normal des structures du parti. Il prend pour preuve, le renouvellement des instances du parti débuté depuis le 2 mars 2019 par la section provinciale et par la suite, dans les 13 sous-sections et les comités de base.

«Nous tenons à affirmer que le CDP au Yatenga se porte bien et poursuit dans sa nouvelle vision de gouvernance, sa dynamisation où tout militant a sa place», a argué le patron local du CDP. Revenant sur l’incident au cours de la rencontre des secrétaires généraux du parti au stade du 4-Août à Ouagadougou, M. Ouédraogo a regretté «une tentative de sabotage par une horde de personnes mal intentionnées, antidémocrates qui, par leur agissement, veulent imposer leur candidat, par ailleurs indépendant, comme candidat du CDP et empêcher le parti de se conformer aux textes règlementaires».

Au nom de ses camarades, il a condamné toute forme de violence et appelé par la même occasion les militants «sincères» à la sérénité. «Nous réitérons notre soutien indéfectible au président d’honneur, Blaise Compaoré et au président élu du CDP, Eddie Komboïgo.

Ils peuvent compter sur nous, militants du Yatenga, bastion de la résistance et de la renaissance du parti, une réponse aux aspirations profondes du peuple burkinabè dans sa quête de démocratie, de paix, de justice, de réconciliation et de développement», a lancé l’animateur de la conférence de presse.

Plusieurs préoccupations ont été soulevées par les journalistes auxquelles des réponses ont été apportées. Répondant particulièrement à la question de la candidature du CDP à la présidentielle de 2020, Oumarou Barou Ouédraogo a fait savoir qu’au moment venu, le parti choisira son candidat. «Pour l’instant, nous, au CDP-Yatenga, nous soutenons le président du parti, Eddie Komboïgo, qui a le devoir d’animer la vie du parti et de remobiliser les militants pour la reconquête du pouvoir en 2020», a-t-il indiqué.

Philibert NIKIEMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.