Sidwaya-Fraternité matin : Un nouvel accord pour renforcer leur partenariat

Le DG des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna : « Le partenariat Sidwaya-Fraternité matin est le bras opérationnel du TAC, en son volet communication ».

Dans le cadre de la 8e conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, la direction générale des Editions Sidwaya a reçu, le dimanche 28 juillet 2019, dans ses locaux, une délégation du journal ivoirien, Fraternité matin.

Les deux organes de presse écrite, les Editions Sidwaya du Burkina et Fraternité matin de la Côte d’Ivoire, veulent formaliser leur partenariat qui date de 2013, à travers une signature de protocole d’accord additionnel. C’est dans ce sens qu’une délégation ivoirienne du journal Fraternité matin, conduite par son Directeur général (DG), Venance Konan, a été reçue, le dimanche 28 juillet 2019, dans les locaux du ‘’Journal de tous les Burkinabè’’, par son homologue des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna.

«Nous voulons profiter de ce Traité d’amitié et de coopération (TAC) pour officialiser nos accords, à travers la signature d’un document par nos ministres en charge de la communication. Ce nouvel accord permettra de mieux coordonner nos actions», a souligné Venance Konan. A son avis, les deux médias publics coopèrent étroitement à travers des échanges d’articles, d’expériences et de journalistes.

Le DG de Fraternité matin, Venance Konan : «L’objectif est de formaliser le partenariat qui existe entre Sidwaya et Fraternité Matin».

«Sidwaya et Fraternité matin sont plus en avance par rapport à nos gouvernants, parce qu’au-delà du côté formel, nous organisons des évènements, notamment le forum national sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme. Nous avons aussi initié le journal de l’Intégration», s’est-il confié.

Le patron des Editions Sidwaya, a apprécié ‘’positivement’’ ce partenariat entre les deux entreprises de presse. «Sidwaya n’a plus besoin d’être à Abidjan pour couvrir certaines activités majeures et vice-versa. Nous sommes comme une rédaction commune», s’est-il réjoui. Le partenariat Sidwaya-Fraternité matin, a-t-il poursuivi, est le bras opérationnel du TAC, en ce sens qu’il tire vers le haut ses objectifs dans le domaine de la communication. «L’organisation du forum de Ouagadougou en juin dernier sur la sécurité nous a ouvert des perspectives nouvelles.

Car, notre partenariat s’étendra sur l’ensemble de la sous-région de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), afin que ces médias publics puissent s’entraider dans le cadre de nos différentes activités», a fait savoir M. Tiégna. Celui-ci est revenu sur le projet suggéré par le président du Groupement des éditeurs de presse publique de l’Afrique de l’Ouest (GEPAO), par ailleurs DG de Fraternité Matin.

«Ce projet permettra par exemple de réaliser un entretien avec un chef d’Etat à Ouagadougou et qui pourrait être publié le même jour dans l’ensemble des quotidiens publics de l’UEMOA», a-t-il indiqué. En marge du TAC8, plusieurs activités sont au programme dans le cadre du partenariat entre ces deux organes de presse écrite. Il s’agit, entre autres, d’une soirée de distinction des DG des deux médias, d’un match de gala entre les équipes des deux entreprises de presse et d’une signature du protocole d’accord additionnel.

Emil SEGDA
Segda9emil@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.