Soutien aux déplacés et aux réfugiés

L’Union africaine (UA) a remis un chèque de 100 mille dollars, soit environ 59 000 000 F CFA au ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, le vendredi 26 juillet 2019, à Ouagadougou. Cet appui financier est destiné aux déplacés internes et aux réfugiés.

L’Union africaine (UA) mène de multiples actions de soutien aux Etats africains confrontés à des crises humanitaires, et y effectue des missions-terrains pour témoigner aux populations sa solidarité. Dans cette optique, elle a apporté une aide financière de 100 mille dollars(58 900 000 F CFA) au Burkina Faso qui fait face à des déplacés internes et des réfugiés liés aux attaques terroristes. La remise du chèque à la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo/Marchal, par la commissaire aux affaires politiques de l’UA, Minata Samaté, a eu lieu, le vendredi 26 juillet 2019, à Ouagadougou. Selon la commissaire, ce don est une marque de solidarité de l’UA vis-à-vis du gouvernement et du peuple burkinabè. «Nous aurons l’occasion aussi de visiter certains sites et de marquer notre solidarité avec les personnes déplacées et les réfugiés», a-t-elle informé. A l’entendre, l’année 2019 a été dédiée aux réfugiés, aux personnes déplacées internes et aux rapatriés, avec à la clé, une réflexion sur «comment, ensemble, trouver une solution au déplacement forcé sur le continent africain». Pour Minata Samaté, la solution passe par des visites- terrains dans les différents Etats et toutes ces missions feront l’objet d’un compte rendu aux organes délibérants de l’UA, l’année prochaine. «L’UA n’a pas beaucoup de moyens mais a la casquette politique pour mobiliser les acteurs et partenaires afin qu’ils appuient les gouvernements africains dans la gestion des déplacements forcés sur le continent», a-t-elle souligné. Quant à l’ambassadeur du Burundi à Addis Abeba, Dieudonné Ndabarushimana, il a laissé entendre qu’il est venu apprendre des leçons pour aller les partager avec ses collègues. «Nous avons été impressionnés d’apprendre qu’au niveau des structures, le gouvernement a mis en place des mécanismes pour répondre aux urgences et gérer la question des déplacés et des réfugiés», a-t-il affirmé. Recevant le chèque, la ministre en charge de l’action humanitaire a traduit la gratitude du gouvernement burkinabè à l’UA pour ce don qui permettra de soulager les personnes vulnérables. Selon Mme Ilboudo, la politique gouvernementale, et en particulier celle de son département, vise à associer l’humanitaire au développement, en accompagnant les populations à être autonomes et à vivre dignement sans aide. Et d’ajouter que cet appui, qui est inscrit dans la dynamique de résilience des populations, vient à point nommé. La ministre a, par ailleurs, rassuré les donateurs que ces fonds seront bien gérés.

Mady KABRE
Boureima GANSONRE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.