Fête du Trône : L’excellence de coopération entre le Maroc et le Burkina magnifiée

Coupure du gâteau par le diplomate marocain, en compagnie du maire de Ouagadougou Armand Roland Béouindé (droite).

Le nouvel ambassadeur du Maroc au Burkina Faso, Youssef Slaoui, a organisé dans la soirée du mardi 30 juillet 2019 à sa résidence à Ouagadougou, la fête du Trône, ayant coïncidé cette année avec le 20e anniversaire de l’accession au pouvoir, de Mohammed VI. A l’occasion, l’excellence des relations de coopération entre le Burkina Faso et le Royaume chérifien a été saluée.

La tradition relative à la célébration de la fête du Trône au Maroc a été respectée à Ouagadougou. C’était le mardi 30 juillet 2019 dans la soirée. A l’occasion, les Marocains vivant au Burkina Faso, leurs «amis et frères» burkinabè et d’autres nationalités, ont été conviés à la résidence de l’ambassadeur du Royaume du Maroc, sise à Ouaga 2000.

Le nouvel ambassadeur du Maroc au Burkina Faso, Youssef Slaoui, a saisi l’opportunité pour dresser le bilan des relations entre le royaume chérifien et le pays des Hommes intègres. Il en ressort que la coopération entre les deux pays se porte très bien.
«Concernant la coopération en matière de formation académique, professionnelle et militaire, elle constitue un axe stratégique du programme de coopération entre les deux pays», a fait remarquer le diplomate marocain.

A l’en croire, le Maroc accorde chaque année, des bourses d’études au Burkina Faso pour la formation de ses étudiants dans les établissements universitaires et techniques et les grandes écoles du Maroc. «Le quota de bourses réservées au Burkina Faso a été relevé de 100 à 150 dont 50 sont consacrées à la formation professionnelle, à compter de l’année universitaire 2018-2019», a-t-il mentionné, avant d’ajouter que c’est «ce qui place le Burkina Faso au rang des premiers pays récipiendaires de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle».

M. Slaoui a expliqué que «la fête du Trône qui marque cette année le 20e anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Trône de ses glorieux ancêtres, constitue un moment privilégié pour renouveler la parfaite communion entre le peuple marocain et la Monarchie Alaouite ayant pour fondement la légitimé historique et populaire qui garantit l’unité du Royaume, sa stabilité, sa pérennité ainsi que sa souveraineté et son intégrité territoriale».

«Une convergence des positions politiques»

Selon le nouvel ambassadeur du Maroc au Burkina Faso, les relations de coopération entre les deux pays sont régies par un cadre juridique riche, et qui ne manquera pas d’être davantage étoffé à l’occasion de la tenue de la prochaine Commission mixte de coopération.

Le diplomate marocain a souligné que sur le plan politique, les relations bilatérales se caractérisent par une convergence des positions et un soutien mutuel sur les questions d’intérêt commun, tant au niveau régional qu’international et tout particulièrement à l’échelle africaine où les deux pays se concertent de manière régulière sur les questions qui concernent le continent et son avenir.

Youssef Slaoui, le nouvel ambassadeur du Maroc au Burkina Faso, remplace à ce poste, Farhat Bouazza qui avait le titre de doyen du corps diplomatique au pays des Hommes intègres. La célébration à Ouagadougou de la fête du Trône du Maroc constitue l’une de ses premières sorties officielles depuis sa prise de fonction, il y a de cela quelques semaines. Ont été présents à la cérémonie, des membres du gouvernement, des chefs de missions diplomatiques, représentants d’Organisations internationales et africaines, des présidents d’institutions, des députés, des personnalités civiles et militaires, ainsi que des autorités religieuses et coutumières.

Alban KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.